Cameroun – Trafic d’enfants : deux suspects aux arrêts à Ndokayo

Deux suspects aux arrêts à Ndokayo pour Trafic d’enfants | Illustration/DR
Deux suspects aux arrêts pour Trafic d’enfants | Illustration/DR

Interpellés dimanche dernier sur le corridor Garoua-Boulai-Bertoua, les deux complices avaient un enfant caché dans la soute du bus.

L’enquête suit son cours à la légion de gendarmerie de l’Est, où les deux présumés trafiquants d’enfants sont en détention. Ils y séjournent, en effet, depuis dimanche dernier. Ils ont été arrêtés à Ndokayo, pès de Bétaré-Oya sur le corridor Garoua-Boulai-Bertoua, par les forces de l’ordre. C’est là que le pot aux roses a été découvert par les fins limiers de la police et de la gendarmerie.

En attendant le résultat de l’enquête ouverte à cet effet, des sources sécuritaires indiquent d’ores et déjà qu’il s’agit d’un chauffeur de l’agence Touristique Express et l’un de ses passagers dont l’identité n’est pas encore connue. L’affaire suit son cours dans les services compétents. Grâce aux complicités tacites ou réelles, ils ont réussi à mettre dans la soute du bus Touristique Express un enfant âgé de huit ans.

Ils étaient alors en provenance du septentrion avec d’autres passagers à bord. Le stratagème a donc marché jusqu’à l’Est, malgré les multiples contrôles. Heureusement, ce coup sera butté à l’intransigeance des éléments commis au barrage mixte police-gendarmerie de Ndokayo, lesquels parviennent à le stopper net. Il y a eu fuite d’informations grâce aux renseignements. Et la vigilance a été redoublée à Ndokayo. Le colonel Joseph Eyong, commandant de la légion de gendarmerie de l’Est, met alors le turbo en demandant à ses éléments de ne pas laisser du leste.

Le commissaire divisionnaire Asa’a Eric Che, délégué régional à sûreté nationale en fait autant. Les éléments ne cédèrent point aux sirènes manipulatrices et au chantage. Les bagages sont passés au peigne fein. Le colis est découvert. Personne ne déclare l’appartenance du celui qui est encombrant. Le chauffeur est arrêté. Ainsi que l’un de ses passagers. Les deux complices mis aux arrêts ont été convoyés à Bertoua. Et dimanche dernier à leur arrivée sous escorte, les populations ont fait le pied de grue à la légion de gendarmerie.

Source : © Cameroon Tribune

Par Pierre CHEMETE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz