Cameroun – Tourisme et loisirs : les milles merveilles du Nord-ouest – 08/07/2015

Sentier vers le lac Oku |  © CamerPost / HA
Sentier vers le lac Oku | © CamerPost / HA

La région du Nord-ouest Cameroun offre une foultitude de sites et autres attractions touristiques des lacs aux chefferies en passant par les paysages à couper le souffle, cette partie du pays très peu connu mérite le détour.

Située dans la zone des grassfields qui regroupe les deux régions de l’Ouest Cameroun, le Nord-ouest, est l’une des régions du pays qui donne à voir des trésors dans le domaine touristique. D’abord le relief, celui-ci est particulièrement accidenté avec de hautes terres et des montagnes qui présentent au visiteur un paysage unique. Ensuite il y’a le climat, plutôt frais voire froid pour certains, ce climat est la clé de la diversité agricole de la région, considérée comme le grenier qui alimente certains pays voisins du Cameroun.

Les Lacs aux mystères

L’une des originalités de cette région ce sont sans doute les lacs. Le lac Oku est un lac de cratère Il est situé à 2219 mètres sur le mont Oku , et est complètement entourée par la forêt.  Le lac est l’objet de nombreux mythes parmi les populations locales. Ce lac a en outre la particularité de n’abriter aucuns poissons. Par contre, Le lac est le seul habitat connu de la Clawed Frog Lake Oku, une grenouille. Et la forêt environnante Forêt Kilum-Ijim est une réserve naturelle, qui et abrite de nombreuses espèces rares. Le site est actuellement en chantier, le Ministère du tourisme et des loisirs y construit des commodités (chambres, restaurants…) afin de permettre aux touristes de passer un séjour agréable sur le site.

Dans le même registre, il y’a le lac Awing, une autre merveille.  Le  lac Awing est considéré comme le lieu le plus sacré dans le village Awing. Seules certaines zones sont ouvertes à la baignade mais le lac est généralement utilisé lors des rites sacrés pour les sacrifices annuels aux dieux du village. Des anecdotes autours de ce lac laissent croire que l’eau du lac disparait dans la nuit et laisse à la place des sortes de maisons éclairées qui seraient d’après les légendes locales, la résidence des esprits ancestraux.  Le lac est facilement accessible par la route. Ceux qui veulent vérifier si les légendes disent vrai peuvent le faire. Sur ce site également, des espaces d’hébergement et de restauration sont en train d’être construits par le Ministère du tourisme et des loisirs.

Les chefferies et leurs musées

Chaque chefferie dans la région du Nord-ouest est dotée d’un musée. Située à 22 km de Bamenda, sur la route de WUM dans le Département de la MEZAM, la Chefferie de BAFUT est un Ensemble composé d’un Palais, d’une forêt sacrée jouxtant la résidence du Chef Supérieur, d’une résidence des hôtes qui surplombe la Chefferie, des lieux de culte, deux quartiers de femmes, des loges de sociétés secrètes, le tout constituant une cinquantaine de bâtiments. La plupart de ces maisons sont construites en briques de terre cuites avec des toitures en tuiles. Au centre de l’Ensemble se trouve le sanctuaire (« Achum »), l’élément le plus important du point de vue architectural et religieux. Il est destiné au culte des ancêtres et a été reconstruit vers les années 1910, après sa destruction par les Allemands en 1907. Il compte parmi les œuvres d’architecture traditionnelle les plus vieilles au Cameroun actuellement. Le palais dispose de son musée bien entretenu. Ce dernier renferme toute l’histoire de ce peuple à travers des objets. Il est possible d’apprécier la danse traditionnelle exécutée par les masques du roi Bafut.

© CamerPost – Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz