Cameroun : Toujours présents aux interpoules mais jamais promus en Ligue 2

Irrésistibles dans leur région d’origine les mêmes clubs sont à la peine aux interpoules | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Les tournois d’accession en Ligue 2 finissent par se ressembler. De nombreux clubs de Ligue régionale y sont toujours présents, et font pratiquement partie des meubles.

Des clubs de la troisième division sont presque aussi célèbres que ceux de la Ligue 1.  Une demi-douzaine pratiquement, revient chaque année disputer sans succès les interpoules.  Ils sont en général issus des Adamaoua, Extrême Nord, Ouest et Sud.

As Menoua de la Région de l’Ouest est presque aussi connu que les Racing, Aigle et Bamboutos fc. Ces trois dernières équipes sont pourtant prises en charge par la Ligue de Football professionnel du Cameroun (Lfpc). De son côté, As Menoua musèle ses principaux rivaux dans la Ligue régionale de l’Ouest. Lors du tournoi des barrages qui sert de prélude aux interpoules, As Menoua tire toujours son épingle du jeu. Depuis des années ! des clubs de tradition tels que Fédéral fc de Foumban ou Vautour de Dschang sont mis sous l’éteignoir. Ils sont régulièrement dominés en ½ finale ou en finale des barrages par As Menoua. Difficile de nos jours d’imaginer un tournoi interpoules sans As Menoua, pour représenter la Région de l’Ouest. Le même club est pourtant impuissant aux interpoules. Cela s’est encore vérifié en 2016.

As Bethel de l’Est a fait office de distributeur de points lors des interpoules 2016. La formation de Bertoua n’a pu glaner que trois points en quatre sorties. Avant son succès surprise face à Victoria United (3-2), As Bethel s’est incliné devant Bang Bullet (Nord-Ouest), Fc Yaoundé II (Centre) et As Menoua (Ouest). Le club du soleil levant n’est pas à sa première expérience aux interpoules. Il y avait déjà pris part en 2015.

Santos fc de Koza (Extrême Nord) et Reste du monde d’Ebolowa (Sud), ont plusieurs fois porté les espoirs de leurs Régions. En vain ! les sudistes avaient même la faveur des pronostics avant le match d’appui, devant Fc Yaoundé II (Centre). Dans leur effectif l’on retrouvait d’anciens pensionnaires de la Ligue 1. Waterpolo de Meiganga est dans la même logique. Le leader de l’Adamaoua reste également aphone aux interpoules.

Les clubs sus évoqués ne sont pas les seuls qui se retrouvent dans cette situation. Des Régions telles que le Centre et le Littoral sont plus heureuses aux interpoules. La Région du Centre par exemple a pu aligner quatre clubs différents en cinq éditions des interpoules.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz