Cameroun : Tombi à Roko Sidiki , le président déchu de la FECAFOOT s’«aligne» sur la sentence de la FIFA

Le président déchu de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Tombi à Roko Sidiki a déclaré samedi, au cours d’un point de presse tenu dans la capitale du pays, Yaoundé, qu’il s’«aligne» sur la sentence rendue trois jours plus tôt par la Fédération internationale de football association (FIFA) déposant son bureau exécutif et mettant sur pied un comité de gestion transitoire.

Cameroun : Tombi à Roko Sidiki , le président déchu de la FECAFOOT s’«aligne» sur la sentence de la FIFA

«J’avoue que cette décision, prise le 23 août dernier par le Conseil de la FIFA, nous donnait l’opportunité d’explorer deux hypothèses. La première concerne la question de savoir : est-ce qu’on privilégie l’intérêt du Cameroun ? La deuxième c’était de se demander : est-ce que nous battons en brèche l’intérêt du Cameroun pour privilégier notre intérêt à nous ?» a-t-il philosophé devant un parterre de journalistes, mais aussi de nombreux curieux.

Face à ces deux hypothèses, a alors expliqué Tombi à Roko, la décision était claire : «mon intérêt personnel ne représente rien vis-à-vis de l’intérêt supérieur du Cameroun».

Et le désormais ex-président fédéral de soutenir qu’il ne pouvait permettre d’hypothéquer les chances de son pays à organiser la Coupe d’Afrique des nations en 2019, «une compétition aussi grandiose qui va égailler des millions de Camerounais».

Tout acte de nature à hypothéquer les chances du Cameroun à réussir l’organisation de cette CAN est un acte antipatriotique, a-t-il martelé, expliquant s’être mis au service de son pays à travers son football, en donnant inlassablement de sa personne, avec honneur, probité et dignité, eu égard à la grandeur de la tâche à laquelle il s’est attelé pendant 23 mois.

«Si les autorités du football, que je respecte, ont estimé qu’il devrait être définitivement mis fin aux divers remous entretenus par certains à la FECAFOOT, je ne puis que me plier humblement à cette décision, non sans souhaiter sincèrement plein succès à nos successeurs quels qu’ils soient, afin que soit réussie la transition dont ils seront l’instrument.»

Dans son communiqué, la FIFA justifie en effet la mise à l’écart du bureau élu le 28 septembre 2015, par la confirmation, par le Tribunal arbitral du sport (TAS), du jugement de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif (CNOSC), «laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené à l’élection» dudit bureau.

Elle met également en avant les récentes tentatives infructueuses visant à rapprocher les différentes parties du football camerounais et ainsi sortir de l’impasse consécutive à la saisine, par une faction frondeuse de la FECAFOOT, des tribunaux compétents en vue de déclarer l’illégitimité de l’équipe présidée par Tombi à Roko Sidiki, dont l’élection a été entachée d’irrégularités.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Cameroun : Tombi à Roko Sidiki , le président déchu de la FECAFOOT s’«aligne» sur la sentence de la FIFA"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mika Tchindebe

Il a le choix?

Flobert Fomenafomekong

Pauvre imposteur né avant la honte

Sylvain Kamboh

LES YEUX DE LA SORCELLERIE…LES BUVEURS DE SANG…IVOU.

Aboubakar Souaibou Babatoua

Est ce kil a le chw??

Leopold Tchouteu

En attendant qu’on aménage son local à New Bell.

Guy Kounga

Non c est a nkodengui

Moise Gouanga

Abdouraman Amadou est-il celui la qui va ramener du sérieux à la Fecafoot ?

Mary Bolaji

Faut president. Ils ni merite pa

Marie Madeleine Ngo Ndoum

Avait il le choix? C ‘est la fin de l’imposture.

Youkinov Sabrisatar

il n a pas le choix !

wpDiscuz