Cameroun : Tentative de recrutement des sectes dans les lycées et collèges ?

Tentative de recrutement des sectes dans les lycées et collèges ? | Illustration/DR
Tentative de recrutement des sectes dans les lycées et collèges ? | Illustration/DR

La rédaction du Sphinx Hebdo a reçu, il y a quelques jours un document portant sur une note pour le moins curieuse. Elle est adressée par le proviseur d’un lycée de la ville de Douala à des parents d’élèves. Lisez-la vous-mêmes :

Madame le Proviseur à M/Me S/c

Madame la présidente de l’APEE

Objet : Demande d’autorisation

Madame/Monsieur, Suite à la lettre N 2143/2016/L/MINESEC/DRES-LT/CAB, du 13 Septembre 2016, invitant les personnels scolaires de mon établissement à prendre part à une session de formation du 19 au 21 Septembre 2016. La dite formation organisée par la Fondation Lions Club International, enseigne aux jeunes les compétences de la vie. L’étape de renforcement des capacités étant achevée, le projet va s’élargir en ciblant 30 élèves de sixième. Le programme vise à développer chez l’apprenant les compétences suivantes : l’estime de soi, le respect, la responsabilité, la non-violence, la réussite professionnelle etc… Le Lycée a besoin de votre adhésion pour former votre enfant. Nous vous invitons à émarger en bas de page et à nous retourner le document dument rempli. Au plus tard le 12 Octobre 2016.

Je vous prie d’agréer, Monsieur/Madame, l’expression de notre parfaite collaboration.

Signé Madame le Proviseur

Le parent d’élève (Lu et Approuvé)

Ce qui est frappant dans cette note c’est  le nom Lions Club et le programme de formation qu’il a l’intention d’offrir. Pour rappel, Le Lions Club et le Rotary Club sont des entités philanthropiques des ordres ésotériques tels que la Franc-maçonnerie et la Rose-Croix. Ces clubs constituent des paravents pour ces sociétés secrètes dans le recrutement  dans les sectes de l’élite africaine.

De prime abord, les sujets qu’ils se proposent d’enseigner aux enfants n’ont rien de mauvais. Au contraire, ils sont attrayants pour tout esprit non averti. Mais derrière ces captivants sujets intellectuels se cachent des motifs sinistres.

Vous voyez, l’ennemi ne vient jamais à découvert, avec des cornes, un rouge à lèvres, un manteau rouge, une fourche à la main et une queue. Il serait facilement détectable. Qui laisserait son enfant aller assister à une initiation sur la franc-maçonnerie, à la Rose-Croix ou à l’Ordre des Templiers ? Il est dans la nature de l’ennemi d’approcher sa cible par des actions apparemment bienveillantes telles que l’Aide Au Développement, l’action des ONG, les financements de ‘œuvre du développement par la Banque Mondiale et du FMI,  l’assistance aux personnes défavorisées ainsi que des distractions telles que des symposiums sur le réchauffement de la planète ou des colloques sur la démocratie à laquelle nos « partenaires » ne croient et qu’ils ne pratiquent même pas.

C’est dans le cadre de cette stratégie de conquête que le Lions Club et le Rotary Club offrent régulièrement des fournitures scolaires,  du matériel d’hôpital, des médicaments et des dons divers aux écoles, hôpitaux et autres associations. Toutes ces manœuvres, nous le savons aujourd’hui, ont pour objectif réel d’occuper le terrain pour s’accaparer de nos richesses et contrôler notre destin.

Ces autorités de l’éducation demandent-elles la permission pour prodiguer certains des enseignements controversés auxquels ils soumettent nos enfants ?

L’autre caractéristique et principe de ces activités sinistres, c’est que la victime doit de son propre-gré, sans le savoir, signer son arrêt de mort. Satan ne peut pas faire grand-chose contre une personne qui n’entre pas dans un pacte avec lui. A bien réfléchir, c’est tout de même curieux que des éducateurs demandent l’autorisation pour passer un bon enseignement à un élève. Ces autorités de l’éducation demandent-elles la permission pour prodiguer certains des enseignements controversés auxquels ils soumettent nos enfants ? l’auraient-ils fait s’il s’agissait d’un séminaire sur les noces dans la culture Bamiléké ou sur l’histoire de Bororos du Nord du Cameroun? Si cette formation était saine et innocente, les responsables des établissements n’auraient pas demandé l’autorisation des parents. Cette demande d’adhésion volontaire est la principale condition permettant  à Satan d’agir dans la vie de vos enfants.

Les Ordres ésotériques que nous avons cités plus haut ne sont rien d’autre que des organisations sataniques  contrôlées par les Maitres du Monde qui essayent de soumettre la planète toute entière  à leur contrôle. Ce sont les mêmes personnes qui d’un côté distribuent le riz au Sud-Soudan et de l’autre détruisent sans pitié à travers les leaders Occidentaux qu’ils contrôlent, les pays tels que la Libye, l’Iraq, la Syrie ou le Congo-Kinshasa.

Évidemment, on ne parle pas tout de suite de la Franc-maçonnerie ou de la Rose-Croix, et encore moins de Satan.

Ces sociétés secrètes utilisent des actes de charités pour endormir la vigilance et recruter leurs victimes. Une fois que les âmes vulnérables et sensibles de nos enfants assistent à leur programme éducatif, ces organisations de façon très subtile commenceront à manipuler leurs émotions et intelligence. Évidemment, on ne parle pas tout de suite de la Franc-maçonnerie ou de la Rose-Croix, et encore moins de Satan. En fait, comme beaucoup d’adhérents à ces organisations, ces jeunes ne connaitront pas leur sinistre agenda. On leur fera miroiter des avantages matériels et professionnels pour leur développement personnel, leur carrière et leur futur. C’est un peu plus tard, lorsque la victime est accrochée et a gravi des échelons dans ce système que la nature pernicieuse de ces organisations commence à se révéler pour ceux qui sont vigilants. A ce moment, la victime aura passé tellement de pactes qu’elle a peur de les rompre sous peine de mourir : ce qui est faux. C’est en tout cas, ce qu’on leur fait croire.

Votre journal, Le Sphinx Hebdo a dans le passé écrit des articles tels que La Vérité sur les Sectes : Leur Nature, Pouvoir et Objectifs ou encore Jésus-Christ et Panafricanistes, Même Combat qui expliquent plus en détail le phénomène des sectes et leur manipulation et que vous pouvez relire sur internet.

Ces organisations ésotériques, cela est bien connu, avaient déjà l’habitude de recruter dans les milieux universitaires et dans les grandes Ecoles des pays Africains. Elles le faisaient aussi au niveau de l’enseignement secondaire de façon individuelle et plus discrète, en utilisant des enseignants chargés d’approcher les élèves brillants. Apparemment, elles ont décidé de passer à la vitesse supérieure en procédant à un recrutement de masse. Et cela devrait nous alarmer.

Les jeunes garçons et filles qu’on essaye de recruter dans les établissements secondaires de notre pays vont être utilisés, malgré eux, pour perpétrer la domination de l’Afrique.

Le problème que posent ces ordres ésotériques est qu’ils sont des outils de la domination étrangère sur nos pays. La plupart des Grands Maitres de la Franc-maçonnerie et de la Rose-Croix sont basés en Europe Occidentale et en Amérique du Nord. Les jeunes garçons et filles qu’on essaye de recruter dans les établissements secondaires de notre pays vont être utilisés, malgré eux, pour perpétrer la domination de l’Afrique.

Nos dirigeants qui sont membres de ces sectes doivent déjà une obéissance absolue à leurs maitres Occidentaux. Comment peut-on espérer se libérer du joug étranger dans le futur si les leaders de demain commencent à être recrutés dès le lycée ? Vous n’avez pas vraiment besoin de croire en Jésus-Christ pour voir le danger géostratégique de cette offensive. Cette histoire est une affaire de sécurité nationale qui ne devrait laisser personne indiffèrent.

Même s’il est difficilement croyable qu’un responsable du niveau d’un proviseur de lycée ne comprenne pas ce qui se passe, accordons-lui le bénéfice du doute.  Mais il sera difficile de convaincre les Camerounais que les hauts-responsables du Ministère des Enseignements Secondaires ne sachent pas ce qu’ils sont en train de faire. Beaucoup d’entre eux, soupçonnés d’appartenir à ces sectes seraient simplement en train de sacrifier le pays pour leur intérêt personnel. Plus ils gagnent des âmes pour la secte, plus haut ils grandissent dans ce milieu.

Mais si ces responsables veulent de façon arbitraire admettre les Ordres ésotériques dans les établissements scolaires, il serait de bon jeu qu’ils y permettent aussi des études bibliques.

Si le Ministère des Enseignements Secondaires est vraiment soucieux du bien-être de nos enfants qu’il contacte aussi des organisations Chrétiennes bien équipées pour contribuer au développement humain des enfants. C’est à cela que nous jugerons leur sincérité. Mais si ces responsables veulent de façon arbitraire admettre les Ordres ésotériques dans les établissements scolaires, il serait de bon jeu qu’ils y permettent aussi des études bibliques. Il ya bien d’organisations Chrétiennes qui ne demandent que cela.

Il est du devoir des leaders d’association des parents d’élèves de protester contre cette nouvelle forme de colonisation et d’endoctrinement.  Il est de notre devoir à tous de faire savoir au ministre des Enseignements Secondaires que cette infiltration des sectes dans le milieu scolaire camerounais est inacceptable. Une note d’avertissement aux parents d’élèves, pour finir : Ne laissez pas vos enfants participer à ces enseignements. Ce serait les livrer à Satan.

 

Le Sphinx Hebdo

Par Atangana Mebah Dorien

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Cameroun : Tentative de recrutement des sectes dans les lycées et collèges ?"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Hamad Hamadou

Paranoïa. Donc si tu donnes de l’argent des beignets à l’enfant de ton voisin, c’est que tu as une idée derrière la tête ?

Jean Paul Mbarga

Pour qu il entre dans Boko haram
Des sunnites

Setir Yutir

Horrendous

Jean Stephane-Mama

Tu dois être dans ces choses là respect mon type le mabre de l enfer …

Florent Patrick Kanga

Laisser nous xa.

Bruce Bobwam

HAMAD ne donne pas le beignet a mon enfant, n ‘oublie pas les enfant qui sont dans la rue, ceux qui sont en syrie, a Tahiti, en ethiopie…

Jean Paul Mbarga

C’est pas nouveau
ESao le faisait déjà à Bali
Douala

wpDiscuz