Cameroun – Téléphone mobile : l’impact de la portabilité va mettre fin aux tracasseries des abonnés

Désormais, c’est possible de changer d’opérateur sans changer son numéro mobile.

La révolution dans les télécommunications au Cameroun avance à grand pas. L’innovation n’est pas une denrée rare. La preuve, il est désormais possible pour un abonné de conserver son contact téléphonique même s’il change d’opérateur de téléphonie mobile. C’est ce que les professionnels de télécommunications appellent « portabilité (ou portage) des numéros mobiles ».

Après la lecture de l’arrêté du 10 juillet 2017 signé par la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng qui définit ce que c’est la portabilité, il s’agit selon elle « de la possibilité pour un abonné d’utiliser le même numéro d’abonnement, indépendamment de l’opérateur ou de l’exploitant du réseau auquel il est abonné et même dans le cas où il change d’opérateur ou d’exploitant ».

En clair, un abonné camerounais  pourra dorénavant quitter un opérateur pour migrer vers un autre mais tout en  conservant son numéro de départ. La portabilité permettra selon une source au ministère des Postes et Télécommunications, aux différents utilisateurs de ne plus être obligés d’avoir plusieurs numéros de différents opérateurs pour bénéficier des offres en cours.

Le texte de Minette Libom  Li Likeng présente  ainsi les conditions de portabilité. D’abord, celle-ci est assortie d’une demande de la part de l’utilisateur adressée à l’opérateur qu’il souhaite quitter (art.4). Après réception de ladite demande, l’exploitant du réseau est tenu de notifier à l’utilisateur que la demande a bel et bien été prise en compte par voix de SMS. Et dans les six heures qui suivent, il doit à nouveau prendre attache avec le demandeur pour l’informer de «  son éligibilité, de la date de portage effectif, ainsi que de la plage horaire à laquelle son numéro sera mis hors service ». Par ailleurs, l’opérateur donneur – celui qui perd l’abonné – doit tenir informé l’opérateur receveur des différentes démarches de portabilité dans un délai de 24 heures. Au bout de l’opération se trouve un « bon de portage matérialisant son acceptation ou son refus assorti, le cas échéant, des motifs précis de son refus ».

Lire sur : Cio-mag.com

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Cameroun – Téléphone mobile : l’impact de la portabilité va mettre fin aux tracasseries des abonnés"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rodrigue Champagnare

,²z=-O,№,,s

Lembe Daniel

Hz

Samuel Bitang

Des histoires

wpDiscuz