Cameroun – Tchad : Expulsions réciproques de clandestins présentés comme des sans-papiers – 29/06/2015

Expulsions réciproques de clandestins présentés comme des sans-papiers entre le Cameroun et le Tchad | Illustration/DR
Expulsions réciproques de clandestins présentés comme des sans-papiers entre le Cameroun et le Tchad | Illustration/DR

Plus de 200 ressortissants camerounais, présentés comme des sans-papiers, viennent d’être expulsés du Tchad au lendemain du double attentat suicide qui a fait 33 morts à N’Djamena, a-t-on appris de sources concordantes.

Transportés à bord de camions militaires, ces clandestins ont été déversés le week-end dernier sur le pont de Nguéli séparant les deux Etats.

Comme en représailles, apprend-on, les autorités camerounaises ont à leur tour expulsé une cinquantaine de personnes vers N’Djamena depuis samedi. Ces derniers résidaient dans les localités frontalières de Kousseri et Pété.

Au lendemain des attentas du 15 juin dernier, le Tchad avait momentanément fermé sa frontière terrestre avec le Cameroun, un pays avec lequel il est associé depuis le début de l’année dans la lutte contre la secte islamiste nigériane Boko Haram.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz