Cameroun : le taux d’explosion des transformateurs d’électricité a baissé de 55% selon ENEO

Le taux d'explosion des transformateurs d'électricité a baissé de 55% selon ENEO | Illustration/DR
Le taux d’explosion des transformateurs d’électricité a baissé de 55% selon ENEO | Illustration/DR

Le taux d’explosion des transformateurs a baissé de l’ordre de 55% au Cameroun au 1er semestre de l’année en cours, selon un communiqué publié vendredi par l’opérateur d’électricité Eneo.

Cette embellie est le résultat d’un programme de sécurisation du réseau, entamé voici une année.

Voici une année en effet, Eneo annonçait avoir «atteint et même dépassé» son objectif de sécuriser 1000 de ces postes à la faveur d’un programme de renforcement du réseau de distribution, d’amélioration de la production, du réseau de transport, du service commercial et des activités support pour un investissement de plus de 37,5 milliards FCFA.

Toujours est-il que l’opérateur continue de préciser que la plupart des ouvrages de transport d’énergie du Cameroun, hérités de l’américain AES Corporation, «sont aujourd’hui obsolètes» à l’instar des postes de transformation, qui «sont pour l’essentiel saturés».

Par ailleurs, afin d’améliorer le service, Eneo, filiale du fonds d’investissement britannique Actis, a procédé jeudi à l’installation d’un transformateur neuf de 35 mégavolts à Oyomabang, un quartier situé dans la banlieue de la capitale, Yaoundé, en même temps qu’il annonce l’arrivée de deux autres de ces postes d’ici à fin décembre prochain.

A l’occasion de la cérémonie y relative le ministre de l’Eau et l’Energie, Basile Atangana Kouna, a indiqué que le gouvernement disposait d’un plan de sécurisation du réseau de transport d’énergie du pays, pour un investissement de 940 milliards FCFA dont la plus grande partie «semble déjà acquise».

© CAMERPOST avec © APA