Cameroun – Tabagisme : Des millions de francs partis en fumée chaque mois selon l’INS

Des millions de francs partis en fumée chaque mois | DR/Illustration
Des millions de francs partis en fumée chaque mois | DR/Illustration

Environ 5 milliard de francs CFA, sont dépensés au Cameroun par mois pour l’achat des cigarettes. Des pertes énormes enregistrées au avec la complicité du gouvernement camerounais.

C’est donc une épaisse fumée qui couvre le ciel du Cameroun, si l’on S’en tient aux résultats de l’enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes. Dans cette enquête menée en 2013 par l’institut nationale de la statistique (INS), sous la coordination du ministère de la santé publique du Cameroun et la l’appui de l’OMS, il est indiqué que le montant moyen dépensé mensuellement par les fumeurs actuels de cigarettes manufacturées est de 4690,6fcfa, soit en moyenne 8,9% du PIB mensuel par habitant. Des calculs qui sont vite faits quand vous multipliez ce chiffre par les 1 millions cent mille adultes usagers actuels de tabac au Cameroun (13,9% d’hommes, et 4,3% de femmes).

D’après le chef du projet de la coalition camerounaise contre le tabac (C3T) Patrick NSangou, le gouvernement Camerounais, a subventionné en 2014, la culture du tabac, ce qui a fait passer les chiffres du tabac à 5 mille tonnes de production par an. La coalition camerounaise contre le tabac, indique également que le Cameroun est le pays où le tabac est l’un des plus accessif à environ 15f le bâton.

Pendant ce café – presse du 24 novembre 2015 à douala, la coalition camerounaise contre le tabac, a également révélé que 80% de fumeurs vivent dans les pays à faibles revenus. Pour sortir de ce tableau sombre, la coalition camerounaise contre le tabac, recommande l’adoption d’une loi nationale anti-tabac forte, et conforme à la convention cadre pour la lutte anti-tabac (CCLAT). Protéger la population contre la fumée du tabac dans les lieux publics à travers la création des espaces 100% non fumeurs. Adopter les avertissements sanitaires illustrés sur les emballages, interdire toute sorte de publicités, de promotions, et de parrainages, en faveur du tabac et de ses produits, augmenter de 70% les taxes sur les produits du tabac, afin de diminuer l’accessibilité aux produits du tabac.

Bonne nouvelle ! selon la coalition Camerounaise contre le tabac, 7 fumeurs actuels sur 10 au Cameroun, ont envisagé d’arrêter de fumer où y pensent, 1 fumeur actuel sur a fait une tentative d’arrêter de fumer et 80,4% d’adultes sont en faveur d’une interdiction de fumer dans tous les lieux publics intérieurs ; c’est tant mieux pour l’économie du Cameroun qui étouffera un peu moins.

© CAMERPOST par Elthon Djeutcha