Cameroun – Zone anglophone : le Syndicat des enseignants du supérieur suspend son mort d’ordre de grève

Le Syndicat des enseignants du supérieur suspend son mort d’ordre de grève en zone anglophone | Ph. Illustration

Le Syndicat national des enseignants de l’enseignement supérieur (SYNES) du Cameroun a appelé les enseignants et étudiants à reprendre le chemin des amphithéâtres dès lundi prochain dans les régions frondeuses du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, sous le coup d’un mot d’ordre de grève lancé le 21 novembre 2016.

Dans un communiqué publié vendredi dans le chef-lieu de la seconde région citée, Buea, il justifie cet acte par la bonne foi manifestée par le gouvernement, qui a mis en œuvre les résolutions décidées d’accords parties en janvier dernier.

Le SYNES avait, pour soutenir son mouvement d’humeur, soulevé d’épineuses questions liées notamment au manque et à la qualité des enseignants anglophones dans les spécialités techniques industrielles et en sciences, à la pénurie d’enseignants de français dans les établissements d’enseignement secondaire anglophones.

Il dénonçait aussi le retard dans l’harmonisation des programmes en droit et sciences politiques dans les universités de Buea et Bamenda (Nord-Ouest), la non-maîtrise du système anglo-saxon par certains responsables et enseignants dans lesdits établissements.

Afin de ramener la sérénité dans les rangs, le SYNES appelle aujourd’hui le gouvernement à libérer les étudiants et enseignants arrêtés au plus fort des mouvements de contestation en décembre et janvier derniers.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz