Cameroun – Suivi des Projets Structurants : les personnels du Ministère des travaux publics à l’école du contrôle supérieur de l’Etat – 27/08/2014

Les personnels de la cellule chargée du suivi et l’exécution des projets financés par la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale, suivent un séminaire d’une semaine, dont l’objectif est leur faire acquérir les bons reflexes en matière de gestion de fonds publics.

Les Ministres Henri Eyebe Ayissi et Patrice Amba Salla.
Les Ministres Henri Eyebe Ayissi et Patrice Amba Salla.

Il est question pour ces responsables du Ministère des Travaux Publics de mieux comprendre les subtilités de la gestion rigoureuse des fonds publics. Sous la supervision des experts du contrôle supérieur de l’Etat, les participants à ce séminaire dont le thème est : « bonne gouvernance et gestion des projets à financements extérieurs » devront s’approprier le principe de prévention par la formation. De l’avis du Ministre Henri Eyebe Ayissi, c’est une formation pratique qui vise à fournir les outils juridiques ainsi que les normes optimales pour une meilleure gestion des fonds alloués par les partenaires au développement  notamment la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale. « Pour que l’optimisation de la gouvernance des projets concernés permette au Cameroun de réaliser des infrastructures de qualité il est bon que les acteurs maîtrisent les procédures…il faut également maîtriser les méthodes de travail des partenaires financiers, parce que très souvent les retard que nous observons dans le déblocage des fonds et le dépassement des délais d’exécution de certains projets proviennent de la non maîtrise des procédures. C’est l’occasion de combler ces lacunes » a expliqué le Ministre Délégué à la Présidence de la République Chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat.

Le Ministère des travaux publics s’inscrit dans une logique de proactive. La Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale sont de l’avis de Patrice Amba Salla, les plus gros pourvoyeurs de fonds dans le domaine des infrastructures routières « l’absence de rigueur et de bonne gouvernance dans la gestion de ces fonds pourrait faire perdre au Cameroun les financements dont il à besoin pour ses divers projets. C’est pourquoi nous tenons à la formation de nos collaborateurs et en matière de bonne gouvernance le Consupe est mieux outillé pour enseigner les bonne pratiques » soutien le Ministre des travaux publics.  Les travaux prévus pour durer une semaine s’achève le 29 août 2014.

© Camer Post – Hakim ABDELKADER