Cameroun – Subventions du Feicom : la Commune de Buea marginalisée

Les conseillers municipaux de la mairie de Buea lors du conseil tenu mardi le 20 décembre 2016 | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

CAMERPOST a eu vent des plaintes des conseillers municipaux ainsi que du maire de la mairie de Buea, Patrick Ekema Esunge. C’était lors de la 2e session ordinaire du conseil municipal en vue de l’examen et de l’adoption du budget 2017, tenu mardi le 20 décembre 2016 à Buea. Il a été révélé que ladite commune est la seule du département du Fako à n’avoir pas reçu les troisième et quatrième trimestres des subventions du Feicom. Aux dires des concernés, « dernièrement, la ville de Buea a été dévastée par de nombreux freins de vitesse qui ont fait surface comme un obstacle mesurable à la réalisation de nos rêves pour notre ville dans le délai fixé. En plus, la mairie de Buea s’est distinguée comme étant  la seule du département du Fako qui n’a pas reçu les troisième et quatrième trimestres des subventions Feicom ».

Les interlocuteurs s’interrogent sur les motifs d’une telle omission, quand on sait que le fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale est une administration chargée du développement local. Il a été créé en 1974 et rendu opérationnel en 1977. Le Feicom assiste les communes, notamment en leur octroyant des prêts, ce qui lui vaut le surnom de « banque des communes ». Il a été réorganisé en 2000. Le Feicom est organisé en agences régionales, au nombre de dix et correspondant aux  régions du pays. Le Conseil d’Administration est présidé par le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

 Le Feicom a quatre principales missions : l’Entraide entre les communes par les contributions de solidarité et les avances de trésorerie; Le financement des travaux d’investissement communaux ou intercommunaux; La centralisation et la redistribution des centimes additionnels communaux depuis 1998 ; La couverture des frais relatifs à la formation du personnel communal et du personnel d’État Civil. On comprend donc ce qui justifie le mécontentement de la commune de Buea.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz