Cameroun – Sport : Lettre à Samuel – 01/09/2014

Mon cher Samuel,  je suis un jeune Camerounais comme toi. Comme toi, j’aime le football. Comme toi, j’aime mon pays même si parfois j’ai l’impression qu’il ne me le rend pas…du moins pas comme je le souhaite. C’est peut être le sentiment qui t’anime en ce moment, alors que tu viens d’annoncer ta retraite internationale. « Il était temps », c’est mon avis, et je suis certain que de nombreux camerounais pensent comme moi.

Oui mon frère, il était temps. Je n’oublie pas toutes les émotions fortes que tu nous a procuré, je n’oublie pas les exploits ; les  gestes de génie sortis de nulle part ; les Coupes d’Afriques des Nations ; les médailles olympiques etc.  Oui, j’ai encore présent à l’esprit l’image de notre drapeau que tu as fièrement porté lors de la victoire du club dans lequel tu évoluais à l’époque. Le Fc Barcelone avait alors décroché le trophée de la league des Champions. Oui, j’étais fier d’être camerounais, d’autant plus que ce jour-là, la bière a coulé à flots… pour tout cela je dis merci.

Mais mon frère, tu sais aussi que le linge salle se lave en famille, alors souffre que je te dise aussi que vers la fin tu m’as déçu. C’est peut-être ce bout de tissu que l’on ta donné pour faire de toi le capitaine des Lions Indomptables, qui ne t’a pas réussi. C’est peut être  aussi le contexte dans lequel tu l’as reçu qui a miné tout le reste. Toujours est-il que c’est le moment de faire le bilan de ton capitanat à la tête des Lions Indomptables. En résumé et en tout euphémisme, je peux dire que ce bilan est nul. Aucun trophée majeur, scandales à répétition, problèmes de primes…tu as même inauguré l’ère des revendications fracassantes. Sur ce dernier point il faut peut-être relativiser dans un contexte pourris comme celui de notre équipe nationale fanion, il faut avouer que ta tâche n’était pas aisée. Mais là où tu as « fini le tableau » comme on dit chez nous, c’est l’histoire avec la fille-là celle que tu connais…nous on ne savait pas, et vraiment on aurait préféré ne rien savoir. Parce de toute façon personne ne sait ce qui se passait entre quatre murs…

Tu sais mon frère lorsqu’on enseigne l’histoire des grands hommes, comme celle des grands empires et royaumes, Il y’a le début ; la montée en puissance ; la consolidation ou la maturité ; l’apogée ou le sommet et puis enfin et tout naturellement, le déclin et la chute. Les choses sont ainsi faites. C’est une loi universelle et immuable. La dernière phase (le déclin) est souvent marquée par des signes avant-coureurs, des signes précurseurs qu’il faut savoir lire.

Ton ancien sélectionneur, l’allemand-là, a dit l’autre jour à la presse que tu es vieux. Je ne fais pas le kongossa hien ! C’est la vraie vérité. Oui ! Oui ! Il a même dit que c’est l’âge qui te rattrape avec les blessures. Moi je ne sais pas s’il n’avait pas vu tout cela avant la dernière coupe du monde. Peut être exécute t-il les « consignes ». En tous cas tu as bien fait de quitter derrière les problèmes.

Mon frère j’ai déjà trop parlé (écrit) le reste là tu vas seulement gérer. Les nouvelles du pays ne sont pas très bonnes il y’a Boko Haram qui donne les insomnies à nos militaires. Mais on reparlera de tout cela.

Je te souhaite bon vent dans ton nouveau club. Je t’envois aussi un petit sac de Biter Kola (mbita kola) il parait que c’est bon contre le virus Ebola. C’est même devenu mon nouveau bisness. Je me suis reconverti en vendeur de kola, et le marché passe bien.  Chez les blancs il n’y’a pas ce vilain virus, mais le Mbita Kola est aussi bon pour donner de la vigueur, surtout aux personnes d’un certain âge. La posologie est simple, avant les matchs croque une noix…on ne sait jamais.

Ton Frangin

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Cameroun – Sport : Lettre à Samuel – 01/09/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lesage Dafrik

Hahahahaha très drôle

Ekanga Blaise

toi mm ta vie c koi?

Ekanga Blaise

qui te connaît ? tu es mm incapable de signer ta lettre truffée de fautes élémentaires !

Guy Gsto

Eko pourquoi tu prends tout ce qui se dit tellement à coeur Mann

Ekanga Blaise

non c le show

Ekanga Blaise

notre pays est ainsi !personne n a rien fait pour le Cameroun ! C vexant de voir cmnt Tombi c joue de grnds intello coe Owona au nom du fric et que Etoo est jeté en pâture !

Francisca Mboe

hhhh

Marie Neige Brutsch
Mon frère, tu sais quoi c’est pas seulement l’argent et le matériel qui font le bonheur ici sur terre. Surtout quand est Star, c’est aussi le peuple et encore plus le peuple Camerounais, tu dois reconnaître que tu nous as tous déçu. Quoi que certains n’ont pas le courage de Te le dire. Et je crois que ta conscience ne te laisse pas tranquille. Au lieu de te rabaisser et t’excuser ,tu préfères resté dans ton orgueil. Mais tu oublis une chose c’est pas cette argent que tu as aujourd’hui qui t’a élevé ,et surtout avec l’argent où sans argent… Read more »
wpDiscuz