Cameroun : Soutien de la Fondation Mtn à l’Armée et aux victimes de guerre

Philisiwe Sibiya, la Directrice générale de MTN Cameroon, avec les autorités administratives, militaires et réligieuses de l'Extrême-Nord du Cameroun | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
Philisiwe Sibiya, la Directrice générale de MTN Cameroon, avec les autorités administratives, militaires et réligieuses de l’Extrême-Nord du Cameroun | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

La Fondation Mtn vient de remettre un important don pour soutenir les populations victimes de guerre et les forces armées du Cameroun dans la région de l’Extrême-Nord. La cérémonie y relative a eu lieu jeudi le 8 septembre 2016. En présence du Gouverneur de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari et de Philisiwe Sibiya, Directrice générale de Mtn Cameroon.

Dans les bagages de l’opérateur des télécommunications au Cameroun, du matériel scolaire pour les élèves des familles déplacées, qui doivent reprendre le chemin de l’école. Mais aussi des denrées alimentaires telles que du riz, du maïs, du mil et du sucre pour ces mêmes familles et les autres populations de la région qui souffrent du conflit. Et enfin des médicaments et du matériel médical pour renforcer le plateau technique des Forces Armées Camerounaises.

D’après les donateurs, Mtn ne pouvait rester silencieux face au drame que vivent ces populations. Car en tant qu’entreprise africaine, « née en Afrique du Sud dans un contexte douloureux, la solidarité est, de par notre histoire, profondément inscrite dans nos gênes, elle constitue notre Adn » a déclaré Philisiwe Sibiya dans son discours de circonstance. Elle a par ailleurs annoncé la livraison dans les prochains jours à l’Hôpital militaire de Maroua, de deux ambulances médicalisées pour faciliter le transport des personnes blessées.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

  • Joli et felicitation

  • Ça sais une bonne chose

  • C’est bien. Mais le meulleur defi a relever pour securiser l’extreme nord reste la lutte contre l’extreme pauvrete de sa population. Un danger permanent pour le basculement de sa jeunesse dans la violence. Un jeune qui n’a jamais gagner une 50 000 f cfa a qui on remet 100 000 a 250 000 et une arme bien chargee aura du mal a resister a la tentation…

  • Pour vue que ça arrive à la cible.

  • Continuer et soyez beni

  • Ça va manquer de respect à la sible