Cameroun : Une soixantaine d’ enseignants reçoivent des palmes académiques à Douala

En dépit de la pluie, des enseignants ont défilé à Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
En dépit de la pluie, des enseignants ont défilé à Douala | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

La Journée mondiale des enseignants comme l’a annoncé hier CAMERPOST a été célébrée ce mercredi 5 octobre 2016. A Douala, c’est sous une pluie diluvienne que les enseignants ont pris d’assaut la place de la Bessèkè dans la capitale économique. Vêtus de leurs pagnes des couleurs jaune et bleu, cousues sous toutes ses coutures, hommes et femmes ont chanté, dansé, défilé et bénéficié des honneurs au grade de chevaliers des palmes académiques. Pour les récipiendaires, les médailles « représentent des années de dur labeur. Vous savez, les enseignants souffrent au Cameroun et très peu de nos jours recherchent l’excellence. Voilà pourquoi cette reconnaissance du travail abattu est une grande satisfaction », affirment dans l’ensemble  Julienne T., directrice d’une école publique et ses acolytes.

L’occasion a été donnée aux syndicats des enseignants de brosser un tableau sombre des conditions des enseignants en ce 21ème siècle. « Nous, enseignants, continuons de broyer du noir. Nos conditions de travail laissent à désirer. Que ce soit au privé, au public, dans l’enseignement catholique ou laïque, au niveau secondaire ou supérieur les plaintes sont quasi identiques », déclare la cible à CAMERPOST. Pour cette dernière, la non intégration à la Fonction publique des enseignants contractuels, le non-paiement des salaires, le non-respect des primes d’ancienneté, du départ à la retraite, la maltraitance des vacataires, des instituteurs…sont autant de griefs relevés.

Des doléances qui ont été prises en compte par les administrateurs présents. Dans leur propos, ils ont réaffirmé le rôle essentiel des enseignant(e)s dans le progrès de l’éducation et l’importance de leur contribution au développement de la personnalité humaine et de la société moderne. Un fait qui pousse les syndicats des enseignants à réitérer: « il est urgent de revaloriser le statut de la profession enseignante : salaire, recrutement, conditions de travail et droit à la retraite. Il faut continuer à promouvoir une vision exigeante de nos métiers : formation de haut niveau, liberté pédagogique, qualifications reconnues et compétences disciplinaires ».

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz