Cameroun – SODECOTON : Au creux de la vague !

La Société de développement de coton (SODECOTON). | Photo d'illustration
La Société de développement de coton (SODECOTON). | Photo d’illustration

La Société de développement du coton (SODECOTON) du Cameroun, en butte à de sérieuses difficultés financières, a eu recours pour la 6ème année consécutive à un prêt syndiqué de 30 milliards FCFA contracté auprès d’un pool de 5 banques locales pour des besoins de l’ordre de 75 milliards FCFA devant lui permettre de couvrir la campagne 2015-2016, a-t-on appris dimanche de sources introduites.

Ledit prêt, éventuellement extensible à 40 milliards FCFA, oblige désormais l’entreprise à déployer d’autres stratégies en vue de satisfaire ses engagements vis-à-vis non seulement des quelque 225.000 producteurs, mais également des fournisseurs d’intrants et autres transporteurs.

La SODECOTON, lâchée par ses bailleurs de fonds traditionnels, a en effet recours depuis 2010 à d’autres formes de financement pour faire face aux tensions de trésorerie généralement imputées aux retards d’exportation de ses cargaisons de fibre blanche.

En début 2015, elle avait déjà obtenu 36,5 milliards FCFA auprès du même pool d’établissements financiers camerounais, en s’appuyant sur les contrats d’exportation passés avec des négociants sur le marché international.

En dehors de la fluctuation des cours mondiaux la société, qui exporte 80% de sa production, doit également combattre le phénomène de vente frauduleuse, par des producteurs ayant pourtant bénéficié d’appuis financiers, du coton fibre au Nigeria voisin.

La SODECOTON, dont la production en 2014-2015 s’est inscrite à 295.000 tonnes, en hausse de 74.000 tonnes par rapport à l’année d’avant, mène depuis 3 ans des études en vue de l’introduction des graines génétiquement modifiées dans les régions septentrionales du Cameroun où elle emploie 11.000 personnes, avec pour ambition affichée l’augmentation de la production en fibres et en graines.

Créée en 1974, son capital social, de l’ordre de 23,6 milliards FCFA, est détenu à hauteur de 59% par l’Etat camerounais, 30% par le français GEOCOTON et 11% par la Société mobilière d’investissement du Cameroun (SMIC).

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – SODECOTON : Au creux de la vague !"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tchouante Naomie

Situation très difficile pour cette entreprise.

wpDiscuz