Cameroun : la société civile appelle du «système d’apartheid» dans la lutte contre la tuberculose

La société civile appelle du «système d’apartheid» dans la lutte contre la tuberculose | Crédit photo: Anne Mireille Nzouankeu /Illustration

Le Cameroon TB Group et Positive-Generation, deux organisations de la société civile (OSC), ont dénoncé la «non implication communautaire dans la lutte contre la tuberculose au Cameroun».

Dans un message publié à l’occasion, vendredi dernier, de la Journée mondiale de lutte contre cette maladie, elles affirment que le système mis en place par le programme national y dédié est de nature à éloigner les communautés cibles dans cette lutte.

Le Programme national de lutte contre la tuberculose, constatent ces OSC, n’a manifesté aucune volonté d’impliquer la communauté afin que personne ne soit laissé de côté, un rejet qui «affaiblit la réponse face à cette maladie, notamment en ce qui concerne la détection de nouveaux cas et renforce de ce fait la source d’infection encore inconnue au sein de la communauté».

Cette discrimination est ainsi à l’origine de la faible variation de la prévalence de la maladie, soit 953 cas en 1997, 24.879 en 2006 et 26.110 en 2013.

C’est en 2015, rappelle-t-on, que le Cameroun a accédé à un financement du Fonds mondial, d’un montant de 3,96 milliards FCFA destinés à la mise en œuvre de la note conceptuelle pour une durée de 3 ans, une note qui prévoyait la mise en œuvre des activités au niveau de la communauté par des sous-bénéficiaires (société civile) ainsi que des points focaux régionaux, autrement dit des organisations communautaires.

À ce jour, et alors que le programme arrive à son terme, que les sous-bénéficiaires restent dans l’attente des fonds prévus pour la mise en œuvre des plans d’urgence et que le Cameroun prépare un autre programme, aucun point focal, martèlent les OSC, «n’a été mise en place».

Il est impératif, selon elles de passer à une stratégie plus active avec «une implication réelle, pas fictive des organisations à base communautaire», de mettre à la disposition de la société civile les fonds prévus pour la mise en œuvre effective de leurs activités et d’instituer des points focaux régionaux de lutte contre la tuberculose dans le pays.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz