Cameroun : Le site du festival Fomaric toujours fermé

Le site du festival Fomaric toujours fermé | Ph. Illustration

L’un des manèges s’est effondré avec neuf personnes installées sur les sièges, samedi dernier à Douala.

L’air abattu, la mine triste, Nkotti François, le promoteur de Fomaric (Foire musicale, artistique, industrielle et commerciale), ne trouve pas les mots pour expliquer ce qui s’est passé samedi dernier sur le site du festival. Ce d’autant plus qu’au moment de l’accident, il était sur scène, dans le cadre de la soirée spéciale des amis de Desto. Difficile pour lui de s’étendre sur les circonstances ayant entrainé l’incident de samedi dernier, alors que la soirée bat son plein. En effet, l’un des manèges installés sur le site du festival Fomaric s’est effondré.

Incident

La partie touchée par l’incident garde encore les marques. Le manège n’affiche pas bonne mine. Le sommet de la tour, à laquelle une dizaine de chaises est rattachée par de grosses chaines, a été arraché. Ledit manège, encore appelé « la toupie », objet de l’incident, est, depuis lors, fermé au public. Le temps d’y voir plus clair, fait savoir l’un des responsables du festival. Les autres manèges, quant à eux, sont ouverts et les enfants ont pu y jouer, apprend-on du comité d’organisation de la Fomaric.

D’après nos informations, neuf personnes étaient installées sur ledit manège.  « Il y a effectivement eu un incident sur le site du festival », reconnaît de suite M. Tchatse, dès l’entame de son propos. Le vice-président du comité d’organisation de la 24ème édition du festival Fomaric poursuit : « L’un de nos manèges s’est effondré, avec quelques neuf personnes, dans la nuit de samedi à dimanche. Ces personnes ont été diligentées dans les hôpitaux et elles sont même déjà rentrées chez elles. Nous sommes là pour vous dire qu’il n’y a pas eu de catastrophe à Fomaric », se défend M. Tchatse.

Effondrement

Patrice Tabela, partenaire de Fomaric et propriétaire des équipements du manège, ne dira pas le contraire. « Ce qui s’est passé, c’est un petit incident », relativise-t-il. Avant de poursuivre : « Un petit incident qui s’est produit sur des matériels neufs qui ont même été déballés ici ». Sur les causes de cet effondrement, on n’en saura pas plus. Si ce n’est que « ce qui a fait tomber la tour est juste un accident », s’est contenté de dire le communicateur du festival. Mais certains pointent un doigt accusateur sur les équipements du manège, lesquels, bien qu’encore en bon état, ne sont plus «flambant neufs».

Source : © Mutations

Par Marthe Ndiang

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz