Cameroun – Sécurité Sociale : La CNPS bientôt en banqueroute ?

Alain Noel Mekulu Mvondo Akama, DG de la CNPS | DR
Alain Noel Mekulu Mvondo Akama, DG de la CNPS | DR

Alain Noel Mekulu Mvondo Akama, le Directeur général de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) est pessimiste quant à l’avenir de l’institution qu’il dirige. Et pour cause, les Camerounais, dans leur immense majorité, ne cotisent plus.

A en croire les chiffres avancés par Alain Noel Mekulu Mvondo Akama, le montant des cotisations annuelles est de deux milliards de Cfa Et pourtant, chaque année, la CNPS doit sortir comme prestation sociale 65  milliards de Fcfa. Le gap est énorme. Si rien n’est fait, alors la CNPS court  droit vers la faillite, et  ce sera une catastrophe pour les personnes retraitées et leur famille.

Comment en est-on arrivé à cette situation, fort inquiétante ? Alain Noel Mekulu Mvondo Akama,  disait chez nos confrères de Cameroon tribune, que la cause principale de cette situation, c’est le fait que son institution reçoit de moins en moins les cotisations des travailleurs. En terme simple, ceux qui cotisent à la CNPS ne sont plus nombreux au Cameroun. La conséquence directe est que la CNPS a, à ce jour, un déficit de 16,5 milliards de FCfa.

La CNPS est allée chercher les raisons pour lesquelles cette situation arrive. Pour Alain Noel Mekulu Mvondo Akama, c’est la place prépondérante qu’occupe le secteur informel, qui serait aussi à l’origine de ce manque à gagner. Il représente à lui tout seul «90% de l’emploi au Cameroun, avec 90% de travailleurs qui ne contribuent pas aux cotisations sociales et ne bénéficient pas de prestations sociales».

L’autre diagnostic du Dg de la CNPS, c’est ni moins que l’incivisme. «La fraude fiscale avec de nombreux employeurs qui n’immatriculent pas leur personnel combiné à l’usage de faux actes d’état civil», se plaint le Dg. Effectivement, il existe des entreprises qui emploient des Camerounais, sans les immatriculer à la CNPS. Conséquence, un peu plus de 10% du  système de sécurité sociale du pays est grippé à cause de cette fraude. Si rien n’est fait, c’est « c’est la banqueroute », annonce Alain Noel Mekulu Mvondo AkamaIl indique d’ailleurs que n’eût été les réserves- bientôt épuisées- la CNPS serait en faillite depuis.

Pour s’en sortir, la CNPS veut inciter les travailleurs à cotiser plus. Il veut aussi que la durée de cotisation soit de 20 ans au lieu de 15 ans maintenant. Il veut aussi que le plafonnement passe de 300 000 à 700 000 Fcfa.

© CAMERPOST par Ousmane Biri

  • Nous somme dans le tribu pas le Cameroun le président a déjà nommé des personnes de sa tribu dans des poste d’argent dans se pays avec le succès que personnes n’ignore c’est ne sera pas nouveau