Cameroun : Sécurité maritime : début à Douala de la 8è édition de l’opération « Obangame Express »

début à Douala de la 8è édition de l’opération « Obangame Express » de sécurisation maritime | Ph. Adiac Congo

La 8è édition de l’opération « Obangame Express », qui vise la sécurisation de l’espace maritime en Afrique à travers la lutte contre le terrorisme, la piraterie maritime et des trafics divers, a été lancée vendredi à la base navale de Douala, avec l’appui des puissances militaires occidentales, notamment les Etats-Unis.

L’opération qui a pour but de lutter, entre autres, contre la piraterie maritime, les actes de terroristes, des trafics humains, des armes et des stupéfiants, met un accent, cette année, sur la lutte contre la pêche illégale et la pollution maritime.

« Aujourd’hui, il y a moins de souci puisque chaque Etat reste dans son domaine de responsabilité et veille au grain. En cas d’incident, il peut réagir en temps réel », explique-t-on au sein du commandement de cette force marine.

A en croire des experts, la crise maritime affecte plusieurs domaines d’autant que ce ne sont pas des menaces statiques mais fluides, car cela peut partir du Cameroun et se retrouver en Angola en peu de temps.

Pour le capitaine de vaisseaux Hamadou Lame, directeur de l’exercice, l’opération « Obangame Express » depuis le lancement de cet exercice, les marins de plusieurs pays africains dont ceux du Cameroun sont en mesure de remplir leurs missions de sécurisation maritime.

En outre, la marine, qui était dépourvue de certains outils, est désormais dotée d’équipements adéquats de surveillance maritime.

Pour cette 8è édition, l’on note l’implication des pays comme l’Angola, le Bénin, le Gabon, la Guinée Conakry, la Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe, le Sénégal. Cela entraine des contraintes logistiques supplémentaires.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz