Cameroun – Sant’Egidio : 10 ans au service des pauvres – 11/05/2015

Sant’Egidio est au service des pauvres au Cameroun depuis 10 ans | © CamerPost/FWB
Sant’Egidio est au service des pauvres au Cameroun depuis 10 ans | © CamerPost/FWB

Pour lancer les activités de cet anniversaire de la communauté de Douala, les membres des autres communautés du Cameroun et d’ailleurs se sont rencontrés à Douala.

10 ans d’activités sans relâche, ça se fête. La communauté Sant’Egidio de Douala ne dérogera pas à la règle. Pour lancer les festivités, une grande rencontre internationale s’est tenue ce dimanche 10 mai 2015 à Douala. Elle était animée par Roberto Zuccolini, le représentant de la communauté mère de Rome. Les participants venaient des communautés Sant’Egidio de Yaoundé, de Bafoussam, de Dschang, de Kribi, d’Edéa, de Mbalmayo, de Ngaoundéré, de Garoua, de la République centrafricaine, de la Belgique avec Luc De Boll ainsi que des représentants des associations œuvrant dans le social. Les échanges ont tourné autour des messages principaux mis en avant durant la pâque. Bien que venus de divers endroits, « nous formons une seule et même famille. La communauté Sant’Egidio est une famille », a rappelé Roberto Zuccolini.

Les échanges ont reposé sur les messages de pâques. A cet effet, Roberto Zucculini a souligné que « la réussite doit se penser collectif et non individuel. C’est ça qui ouvre la porte du salut. Il faut aider et continuer à aider ceux qui souffrent de pauvreté et de diverses crises à travers le monde. Disons assez à la violence, aux disputes, à la richesse à tous les prix, à la stigmatisation, au racisme. Disons oui au salut, à l’amour, à la grande alliance de notre communauté et celle des pauvres et des personnes âgées ; oui au dialogue et oui à la construction de la paix ». Un message très acclamé par l’assistance. Prenant la parole par la suite, le porte-parole des personnes malvoyantes a déploré les offenses et rejets dont-ils sont victimes au quotidien dans la société. Il a profité pour appeler la communauté à considérer les personnes malvoyantes comme des personnes à part entière qui contribuent aussi au développement de la nation et du monde à travers les activités qu’ils mènent à leur niveau.

Une jeune participante a appelé ses frères et sœurs à rendre service aux pauvres mais tout en restant prudent. Car, « j’ai été victime à plusieurs reprises de cette générosité au carrefour Ndokoti. Faisons attention et sachons effectivement si c’est vraiment un nécessiteux et non un abuseur public ». Pour sa part, Angèle de la délégation Centrafricaine, recommande « le service en direction des personnes âgées parce que ce sont des guides et des sages aux multiples conseils. Autre chose sur laquelle nous devons veiller au grain, c’est la paix. Il faut la cultiver tous les jours parce que je connais son importance après avoir vécu la guerre en Centrafrique et échappé à plusieurs reprises à la mort ». S’en est suivi les échanges de cadeaux entre les communautés camerounaises et les deux invités venus de Belgique et Rome. Pour les activités proprement dites du 10ème anniversaire de la communauté Sant’Egidio de Douala, elles seront après les examens officiels. On aura entre autre : une kermesse avec les pauvres avec à la clé, l’élection miss et master de la communauté, un tournoi de football et une soirée de gala. Joyeux anniversaire à la communauté San’Egidio de Douala !

© CamerPost – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz