Cameroun – Santé : Le choléra réapparait à l’Extrême-Nord – 25/05/2014

Trente-deux cas de choléra, avec un mort à la clé, ont déjà été enregistrés depuis début mai dans le département camerounais du Mayo-Tsanaga (Extrême-Nord), a appris APA de sources sanitaires.
La maladie a été détectée chez cinq ressortissants nigérians, qui rendaient visite à des membres de leur famille de l’autre côté de la frontière.

Malade de choléra - Photo d'archive.
Malade de choléra – Photo d’archive.

Selon des sources jointes au téléphone par APA, la situation est d’autant plus difficile à contrôler que les mouvements de population, de part et d’autre de la frontière, sont très importants.

L’alerte avait été donnée début mai dernier dans l’arrondissement de Mogodé par le Centre Pasteur du Cameroun, et les autorités locales redoutaient déjà un phénomène de contagion, par rapport à une épidémie au vibrion cholérique sévissant au Nigeria depuis le début de l’année en cours.

Aujourd’hui, apprend-on, et alors que le retour des grandes pluies dans cette zone sahélienne fait craindre une expansion de plus grande ampleur, les malades se signalent jusqu’au district de santé de Bourha, situé à proximité et dont plusieurs habitants entretiennent des liens de famille de l’autre côté de la frontière.

Aux efforts du gouvernement visant à endiguer l’épidémie du choléra, les Croix-Rouge locale et française se sont joints au combat à travers des dons de kits de soins aux responsables sanitaires, en même temps que les autorités ont engagé une vaste campagne de sensibilisation de la population contre cette maladie.

Entre 2010 à 2011, rappelle-t-on, les services de la Santé publique avaient comptabilisé 13.875 cas de choléra, dont 789 décès dans l’Extrême-Nord, soit un taux de létalité de 5,69%.

Source : © APA