Cameroun : Saisie à Bamenda de trois tonnes de médicaments contrefaits

Saisie de trois tonnes de médicaments au Cameroun | © AFP / SEYLLOU / ILLUSTRATION
Saisie de trois tonnes de médicaments au Cameroun | © AFP / SEYLLOU / ILLUSTRATION

Plus de trois tonnes de médicaments issus de la contrebande en provenance du Nigeria voisin, ont été saisies et détruites à Bamenda dans la région du Nord-ouest, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires et sécuritaires camerounaises.

Estimés à 500 millions de francs CFA, les médicaments saisis sont le résultat de l’intensification des contrôles aux frontières.

Selon des sources proches de l’enquête, à cause de la longue frontière que partagent le Cameroun et le Nigeria, les contrebandiers multiplient des stratégies pour faire entrer frauduleusement des produits pharmaceutiques au Cameroun.

Il s’agit, pour l’essentiel, de produits médicamenteux fabriqués en Afrique du Sud, au Brésil, en Inde et au Nigeria et dont on n’a pas suffisamment d’informations sur les conditions de fabrication et de conservation.

Ainsi, sous les bâches des camions remplis de marchandises, les fraudeurs y insèrent des médicaments qui ensuite par voies terrestres et maritimes sont déversés sur le marché camerounais.

Le procédé semble bien huilé : une fois au Cameroun, ont confié des trafiquants à la police, les médicaments sont remis à des «grossistes », dont le rôle est de les répandre à travers le pays par le concours des revendeurs.

« Du coup, ces médicaments qui sont en réalité un véritable poison à cause des carences dans la fabrication et les mauvaises conditions de conservation sont vendus à des prix défiant toute concurrence par des mains inexpertes », se désole l’Ordre national des pharmaciens du Cameroun (ONPC).

Malgré le combat mené par les autorités et les professionnels du secteur de la santé pour éradiquer la vente illicite des médicaments, ces derniers sont nombreux dans les villes et les zones rurales.

La consommation des médicaments de la rue a parfois provoqué des morts au Cameroun.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz