Cameroun : Retour triomphal de John Fru Ndi après sa distinction aux Etats Unis – 29/04/2015

John Fru Ndi | Photo d'archives
John Fru Ndi | Photo d’archives

Le Chairman  Ni John Fru Ndi est de retour au pays depuis  hier mardi après un séjour aux Etats-Unis où il a reçu  de l’Ong  américaine  African Focus Inc un prix pour  sa contribution au maintien de la paix au Cameroun  pendant  les 25 dernières années.

L’avion transportant le Chairman du Social Democratic Front (Sdf) Ni John Fru Ndi, qui revient d’un court séjour  aux Etats-Unis, a foulé le tarmac de l’aéroport international de Douala dans l’après-midi du mardi 28 avril 2015. Ni John Fru Ndi a été accueilli à sa descente d’avion par Jean Michel Nintcheu, le président régional  du Sdf pour le Littoral et en présence d’une marée humaine composée principalement des militants et des sympathisants du Sdf.  John Fru Ndi a ensuite donné dans la soirée une conférence de presse au domicile du 1er Vice-président national du Sdf l’honorable Josuah Osih.  Une occasion d’évoquer les temps forts  de son séjour aux Etats Unis où il a reçu un prix au moment où le Sdf se prépare  à célébrer le 26 mai 2015  les 25 ans du principal parti de l’opposition du Cameroun.  Nous reviendrons sur cette conférence de presse dans notre prochaine édition.

Prix de la paix

C’est le lundi 27 avril 2015 que le Chairman et sa délégation ont quitté Los Angeles pour regagner le Cameroun.  Le Chairman  Ni John Fru Ndi est arrivé à Los Angeles,  aux Etats-Unis  le jeudi 23 avril 2015. Nominé  lauréat du prestigieux Prix The 2015 African Focus Lifetime Achievement Awards de l’Ong  African Focus  inc (Afi), il s’est vu décerner  ce prix le samedi 25 avril 2015 dans la salle des conférences du Concourse Hôtel de Los Angeles. Un « award » récompensant la contribution de John Fru Ndi au maintien de la paix au Cameroun  pendant  les 25 dernières années.  C’est-à-dire  la période allant de 1990, l’année de la naissance le 26 mai du Sdf  dans le sang des martyrs,  à cette année 2015.  Une période qui n’a pas été facile pour le Cameroun, ni pour les autres pays voisins d’Afrique centrale et  d’Afrique de l’Ouest.

Une période marquée d’abord par les années de braises dont «les villes mortes» qui ont secoué le régime en place entre avril et novembre 1991 et les toutes premières élections présidentielles pluralistes avec  «la victoire volée» revendiquée pacifiquement en octobre 1992 par John Fru Ndi, alors placé en résidence surveillée à son domicile de Bamenda. Sous l’encadrement moral et spirituel des courageuses «Mamy Takubeng».  La période concernée par la distinction  englobe aussi  les émeutes dites de la faim de février 2008 et  surtout les manifestations  pacifiques du Sdf contre la modification de la constitution. Manifestations qui ont malheusement débouché sur la répression  et des  morts tués par les soldats des forces armées.

Soutien et  solidarité

Sans oublier  les interpellations face à  la grande criminalité et l’union sacrée dans la guerre contre Boko Haram qui concerne non seulement le Nigeria, mais aussi le Niger le Tchad et le Cameroun.  On se rappelle que John Fru Ndi avait rendu visite et remis des dons en nature aux soldats  Camerounais et Tchadiens blessés à l’hôpital de la garnison militaire de Yaoundé pour marquer le soutien et la solidarité de son parti aux soldats qui combattent au front contre l’organisation terroriste Boko Haram. De nombreux Africains étaient présents dans la  salle de conférences de plus de trois mille places abritant la cérémonie de remise du prix à John Fru Ndi. Il y avait en particulier des Camerounais et des Nigérians dont un célèbre chef était aussi lauréat.

Selon des sources proches de l’entourage de  Ni John Fru Ndi, ce dernier avait consacré la soirée de jeudi 23 avril 2015  aux audiences et celle du vendredi 24 avril 2015 aux visites à  certaines autorités de la ville de Los Angeles. John Fru Ndi avait  clôturé la  soirée  de son arrivée chez l’oncle Sam par  une somptueuse réception à la résidence du Dr Mal Fobi.  Le Chairman et  sa délégation ont eu l’honneur  le dimanche 26 avril 2015 de visiter des lieux et places célèbres de la ville de Los Angeles dont Hollywood, la capitale mondiale du cinéma. Mais aussi  le musée de l’ancien président américain Ronald Reagan. La délégation qui a accompagné le Chairman au pays de Barack Obama était  composée  du 1er vice-président national  du parti et député du Wouri Centre Josuah Osih.

Délégation forte et représentative

Ainsi que  du  Vice-président de l’Assemblée Nationale Joseph Mbah Ndam,  du sénateur et Président du groupe Parlementaire Sdf  au Sénat Jean Tsomelou, du  député et Président du groupe Parlementaire Sdf à l’Assemblée nationale Joseph Banadzem, du député et questeur à l’Assemblée Nationale Awudu Mbaya Cyprien, de la sénatrice et secrétaire au bureau du Sénat Mme Madeleine Haoua. Mais aussi  du maire de Kumbo Njong Donatus, du maire de Douala 3ème  Kwapnang Job, de l’ancien député et ancien ministre de l’information et des médias du Shadow cabinet du Sdf  Évariste Fopoussi Fotso, du conseiller municipal  Benjamin Achu Fru et  de  Me Abongwa Simon Ngu. Cette délégation du Chairman était assez forte et représentative  tant au niveau du profil des cadres qu’au niveau de leur place  dans  la  hiérarchie du parti et au sein des institutions républicaines à l’échelon national comme sur le plan local.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Edmond Kamguia K.