Cameroun – Rentrée scolaire : les prix des manuels et accessoires revus à la hausse

Les prix des manuels et accessoires revus à la hausse | Photo d'illustration
Les prix des manuels et accessoires revus à la hausse | Photo d’illustration

Depuis une semaine, les prix des sacs de classe, des cahiers, des chaussures, des gourdes, etc. sont revenus à la hausse. Elle varie entre 1000 Fcfa et 5 000 Fcfa pour les sacs de classe. Les libraires justifient cette hausse par l’arrivée de nouveaux stocks.

Angèle K., promotrice d’une start-up spécialisée dans la promotion des produits de rentrée scolaire n’en décolère pas. Dans le cadre des partenariats noués avec certaines librairies, sa Start-up a ciblé quelques produits : sacs de classe, gourdes, habits, qu’elle proposait aux clients inscrits sur sa plateforme. En début de mois, les prix de certains produits lui ont permis de toucher plusieurs milliers d’abonnés. Grâce à ses sacs de classe vendus entre 20 000 Fcfa (pour des sacs à roulettes) à 3 500 Fcfa (pour des sacs à dos), ses produits « de marque » étaient proposés à des prix imbattables. Le temps de faire la promotion, et de collecter les commandes, elle retourne vers les grandes surfaces. Et le constat est troublant. « J’ai constaté que les grandes surfaces qui affichaient des prix soldés, ont toutes augmenté les prix des sacs. Les augmentations variaient entre 1 000 Fcfa et 5 000 Fcfa », raconte la jeune entrepreneure. Mais les sacs n’étaient pas les seuls à avoir subi l’effet de l’augmentation. Les cahiers aussi. « Par exemple au supermarché Niki les prix des cahiers ont augmenté. Parfois de 25 Fcfa, parfois d’un peu plus », cite-t-elle. Même si l’augmentation semble insignifiante, elle fait remarquer que les parents en achètent en grande quantité. « Donc le parent qui achète 100 cahiers pour ses quatre ou cinq enfants se retrouve à payer 2 500 Fcfa de plus. Ce qui est tout de même important », se plaint-elle.

Un tour dans les autres marchés permet de confirmer cette augmentation généralisée des prix. Outre les cahiers et les sacs de classe, les prix des chaussures a augmenté. « Avant, je vendais les tennis à 2 000 Fcfa ou 3 000 Fcfa. Les clients achetaient, mais étaient exigeants sur la qualité. Aujourd’hui, ils ont la pression. Je taxe à 6 000 Fcfa, parfois 8 000 Fcfa, et ils achètent », raconte Hibrahim, un jeune ambulant vendeur de chaussures. Pour lui, le phénomène n’est pas nouveau. « Chaque année, quand la rentrée scolaire approche, j’augmente les prix. Parce que je sais que les parents ont la pression. Il n’y a pas que la rentrée scolaire. Après la rentrée, les prix des chaussures vont baisser. Mais à Noël, ils vont à nouveau augmenter. C’est comme ça », conclut le jeune vendeur.

Rencontrés, plusieurs libraires n’ont pas souhaité s’exprimer sur cette augmentation « subite » des prix. Chez Snob Bazar par contre, on explique que ce qui est considéré comme augmentation n’en est pas une. « Nous avions des sacs en fin de série. Nous les avons mis en solde, et les premiers parents ont tout ramassé. Aujourd’hui, ceux qui sont exposés dans nos rayons sont des sacs achetés spécialement pour cette année scolaire. Nous ne pouvions pas continuer à les proposer aux prix des sacs mis en solde quelques semaines plus tôt », nous a expliqué un responsable de rayon rencontré dans ce supermarché situé au Marché central de Yaoundé.

Source : © La Nouvelle Expression
Par F.B.T.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun – Rentrée scolaire : les prix des manuels et accessoires revus à la hausse"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Thierry Owona

C’est tjr coe sa chaque année les camerounais sont habitués c’est pas nouvo

Felix Fiosseu

Ce sont nos frères qui nous tuent dans tous les domaines par cupidité et se plaignent du système ou du régime. Mécréants và

wpDiscuz