Cameroun – Rentrée scolaire : Les instructions du Minesec

Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, ministre des Enseignements secondaires (Minesec) | © CT
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, ministre des Enseignements secondaires (Minesec) | © CT

Le chef de ce département ministériel a donné des directives à ses collaborateurs le 26 août dernier à Yaoundé.

Les derniers réglages de la prochaine rentrée scolaire sont sur les rails au ministère des Enseignements secondaires (Minesec). Vendredi dernier, le patron de ce département ministériel, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, a prescrit quelques directives à ses collaborateurs des services centraux, déconcentrés et des organismes sous-tutelle. C’était dans le cadre d’une réunion de concertation sur la restitution des examens et concours officiels et la préparation de la rentrée scolaire 2016/2017. Pour une meilleure visibilité dans la suite des programmes scolaires et des examens, le Minesec a révélé que les activités pédagogiques devront s’étendre du 5 septembre 2016 au 28 juillet 2017. Mais entre-temps, six séquences de six semaines chacune constitueront les périodes d’intenses activités de l’année scolaire. Ces séquences seront ponctuées par deux grandes interruptions, du 23 décembre 2016 au 9 janvier 2017. Et du 31 mars au 17 avril 2017, à la faveur des congés des premier et deuxième trimestres.

Lesdites séquences donneront lieu à toutes les activités d’enseignement, de suivi, de correction, d’évaluation et de stage dans tous les établissements. Au terme de deux séquences consécutives, la direction de l’établissement scolaire devra organiser une phase de suivi pédagogique comprenant l’appréciation des résultats séquentiels par un conseil de classe présidé par le chef d’établissement ou tout autre collaborateur de haut rang. Cette rencontre donnera lieu à l’examen des indicateurs ci-après : le taux de couverture des heures d’enseignement de la classe par rapport à l’année scolaire. Le taux d’assiduité des élèves, le taux de réussite par discipline, entre autres.

Concernant les frais d’inscription aux examens officiels, le Minesec a recommandé leur versement aux chefs d’établissement, qui à leur tour, devront les déposer dans les comptes prévus au plus tard le 7 novembre 2016. Aux inspecteurs généraux, directeurs et chefs de division, délégués régionaux et départementaux, ainsi qu’aux chefs d’établissement, il a été demandé de faire des enseignements la priorité dans toutes les actions à mener. De mettre un accent particulier sur la couverture qualitative et quantitative des programmes en évitant au maximum l’interruption sans autorisation de la hiérarchie. Pendant neuf mois donc, enseignants, élèves et encadreurs devront mettre toutes les batteries en marche pour que la date butoir du 28 juillet 2017 soit respectée dans les délais.

Source : © Cameroon Tribune

Par Carine TSIELE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz