Cameroun – Rentrée parlementaire session de mars 2016 : Déclaration de l’Honorable Tomaino Ndam Njoya porte-parole des députes UDC

Honorable Tomaino Ndam Njoya porte-parole des députes UDC | DR
Honorable Tomaino Ndam Njoya porte-parole des députes UDC | DR

Comme à chaque début de Session Parlementaire et plus particulièrement la Première session de l’Année, cette rentrée Parlementaire n’a pas failli à la règle et, cela, plus encore, a revêtu une toute autre dimension du fait que nous avançons de plus en plus vite vers les fins des Mandats et des élus locaux et des élus nationaux que sont le Président de la République et les Parlementaires. En effet, le temps est vite passé et la grande année électorale qu’est 2018 n’est plus loin. Les Membres de la formation politique au pouvoir et régnant sans partage à la tête de toutes les Institutions de la République semblent des plus préoccupés comme le montrent au grand jour les déclarations, les réunions et les manifestations que leurs états-majors locaux et nationaux déploient à travers le pays. Derrière toutes ces agitations, ils doivent redouter quelque situation qui mettrait en cause leurs acquis en ce qi concerne la confiscation du pouvoir et de tous les rouages de la vie du pays; aussi, dans cette logique, ils n’hésitent pas non seulement à demander à leur chef de parti, qui est Chef de l’Etat, à présenter sa candidature alors qu’il est en plein mandat, mais aussi, ils invitent à anticiper les élections. Si cela est clair comme jeu politique qui, imposé aux Camerounais, veut se passer de bilan, des résultats comptables à partir desquels les électeurs apprécient, il est une toute autre direction qui est celle des rumeurs quant à ce qui concerne la révision ciblée de la Constitution. Comme il n’y a pas de fumée sans feu, là encore, ce qui filtre, à travers les rumeurs, a trait à la durée du mandat ; le plus important, s’agissant du processus électoral, du Code électoral, est mis de côté parce qu’il interpelle pour aller au fond du vrai problème du Cameroun à savoir la révision de la Constitution dans ses dispositions ayant trait aux élections, comme bien d’autres permettant d’avoir un Chef de Gouvernement responsable devant le Parlement et répondant d’un programme sorti des urnes à la suite des élections législatives qui, comme la présidentielle, doivent être au scrutin majoritaire à deux tours ; dans cette révision constitutionnelle pour laquelle l’UDC a des propositions depuis, entre autres, il sera question de l’âge électoral et des mesures pour arriver à l’effectivité de toutes les dispositions de la Loi Fondamentale, pour sortir de la pratique des étapes des dispositions transitoires dont on n’en finit jamais et que nous connaissons depuis l’entrée en vigueur de la Constitution actuelle en 1996.

Nourries par la culture de l’Etat parti unique, faisant la démonstration qu’elles s’apprêtent à remplacer ceux qui sont au pouvoir pour continuer dans la même voie, voilà que certaines formations politiques dites de l’opposition emboîtent le pas pour appeler à désigner une candidature unique de l’opposition ! Pour aller où dans un système électoral verrouillé où des activistes dosent les pourcentages des résultats des votes, comme si cela était normal, sans craindre le ridicule. Il est temps de se rendre compte des dangers qui sont ainsi créés car par-là, en l’absence des règles claires, respectées en matière électorale on creuse ainsi le tombeau qu’alimenteront les violences qui couvent parce que, mal élus, les acteurs et les actrices n’ont pas les mêmes partitions que celles que jouent les populations. Que peut-on faire d’autre devant les blocages ? Le Cameroun a l’expérience des violences et les Camerounais n’en veulent plus ; pour cela les acteurs du moment doivent prendre leurs responsabilités, ce qui nous permettra de mieux faire face aux violences, à la guerre qui nous sont imposées..

Les partitions des 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies pour la période 2015-2030, sont comme étudiées et composées à partir de ce que nous vivons au Cameroun: la Pauvreté, la faim…. 5 L’Egalité des sexes… le 17ième et dernier étant le Partenariat pour la réalisation de ces 17 ODD ; c’est-à-dire le plein jeu démocratique qui prend son départ et se consolide avec les élections. D’où le vrai débat des citoyens républicains et patriotes démocrates que nous sommes est celui du vote, des élections, de la formule la plus appropriée, la plus objective qui permet de choisir ceux et celles qui vivent l’éthique de partenariat, de dialogue concret, de travail en équipe pour construire ensemble le bonheur, le bien être. L’Histoire du Cameroun en fait un pays des droits et des devoirs citoyens républicains.

C’est pour cela que travaille l’UDC comme son Président National l’a relevé et souligné lors des Journées Républicaines de Mars 2016. Pour tous les Camerounais et toutes les Camerounaises les débats politiques doivent porter sur ce qui est fondamental et pour le présent et pour les générations montantes et à venir, à savoir les élections. Ce qui nous conduit à revoir la Loi fondamentale pour ainsi avoir des textes de loi d’application conséquents : la réduction de la durée du Mandat présidentiel à cinq années et du nombre à deux si les populations satisfaites le manifestent par leurs votes à l’issue du premier Mandat. Il y a là un impératif pour le Cameroun dans un monde qui se veut celui des innovations, de la créativité de la spontanéité qui ont pour lits et pour dynamiques la liberté, la possibilité de choisir, la culture des pratiques, des traditions de mobilisation des populations, de toutes les personnes.

Toutes les forces de la Nation, qui souffrent de l’inertie comme le reconnaît et ne cesse de le répéter ces derniers temps le Président de la République, doivent être mobilisées et chacune à son niveau, à son poste doit répondre de ses actes et présenter des résultats assurant le bien être des Camerounais et la prospérité du pays.

Voilà ce qui doit nous préoccuper et faire l’objet des débats pour arriver à créer les conditions de vie et d’expression sur fond d’éthique citoyenne républicaine, patriote démocrate.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz