Cameroun – Rentrée du 3e trimestre 2016 : les directives du Proviseur du Lycée technique de Douala-Koumassi

Nicolas Kome, Proviseur Lycée technique de Douala-Koumassi | © CAMERPOST / Linda Mbiapa
Nicolas Kome, Proviseur Lycée technique de Douala-Koumassi | © CAMERPOST / Linda Mbiapa

Ce lundi 4 avril 2016 a marqué la reprise des cours dans les différents collèges, écoles et lycées de la cité économique du Cameroun. Sous un climat pluvieux, au pas de course, les élèves ont rallié dès 7h leurs établissements scolaires respectifs. Après deux semaines de congés de Pâques. Au Lycée Technique de Douala-Koumassi, pour ne citer que ce cas, les cours ont été dispensés dès ce jour. Il n’a pas été question d’heures libres. Le responsable d’établissement, les enseignants ont pris part à la cérémonie de levée de couleurs et l’exécution de l’hymne national. Des absents, on n’en a pas compté selon l’administration. Tous les présents ont écouté religieusement le discours du proviseur, Nicolas Kome.

« J’ai souhaité une bonne rentrée aux élèves en précisant que le troisième trimestre n’est sûrement pas le plus important car tous les trimestres valent leur pesant d’or. La différence réside au niveau où ce trimestre est le plus décisif », affirme Nicolas Kome interrogé par Camerpost dans l’enceinte dudit lycée. Il ajoute : « qu’il est encore temps pour les élèves qui n’ont pas bien travaillé aux premier et deuxième trimestres, de fournir des efforts pour se rattraper. Je leur ai dit qu’il n’y a pas de magie à l’école. Celui qui travaille, passe nécessairement son examen ». A en croire le proviseur du lycée technique de Douala-Koumassi, l’Etat, l’administration du lycée, les enseignants et les élèves, ont chacun leur rôle à jouer. « Aux enseignants, je leur ai demandé d’être disponible et de dispenser les cours comme il se doit. L’assiduité et la ponctualité doivent être de mise. Pas de vacance. La balle est désormais dans le camp des élèves. Surtout que l’examen se prépare dès le premier trimestre », a-t-il ajouté.

Plus loin, le refrain est le même au Lycée d’Oyack, à l’école publique d’Akwa et dans bien d’autres. Tout est fait dorénavant, selon les différentes administrations pour assurer un taux élevé de réussite aux examens officiels comparativement à l’année scolaire dernière 2015-2016. De leur côté, des élèves déclarent : « nous avons eu deux semaines de congés. Mais, nous n’avons pas vraiment eu de pause parce que ces deux semaines ont été consacrées aux cours de remise à niveau. Nous pouvons rassurer nos parents en ceci que nous avons mis les bouchées doubles bien avant cette reprise de cours ». Ainsi se sont accordés à dire des apprenants du Lycée Technique de Douala-Koumassi et ceux des établissements visités par Camerpost.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa