Cameroun – Renouvellement des organes de base du RDPC : les défis des nouveaux élus

Les défis des nouveaux élus | DR
Les défis des nouveaux élus | DR

Les présidents de sections nouvellement élus doivent faire preuve d’ingéniosité pour recoller les maillons brisés du parti.

Le renouvellement des organes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) a permis aux nouveaux cadres de cette formation politique de prendre les rênes des deux sections que compte la ville de Bertoua, à savoir Lom et Djerem sud 1 et Lom et Djerem sud 2. De manière plus explicite, Omer Solla Pitol, le premier adjoint au maire de la commune de Bertoua 2 est le tout premier président de la section Lom et Djerem sud 2 nouvellement créée alors que Me Olivier Cromwell Bembel, le maire de la commune de Bertoua 1er, va présider aux destinées de la section Rdpc Lom et Djerem sud 1. Le dénominateur commun entre ces deux nouveaux élus est qu’ils ont les mêmes défis à relever car ils sont cohéritiers d’un espace politique, la défunte grande section Lom et Djerem sud, aujourd’hui scindée en trois sections.

Parmi les défis à relever, il y a la remobilisation des militants qui pour la plupart son tenté de rallier les rangs de l’opposition et ceci à cause de la mauvaise gestion du parti dans la section Lom et Djerem sud. Deborah Ngobossom, qui était présidente de la défunte section, était en déphasage total avec la quasi-totalité des présidents des sous-sections et des comités de base, ce qui a énormément fragilisé le parti de Paul Biya à Bertoua et dans la foulée, les militants sont en débandade.

Redonner confiance aux militants dispersés afin de les ramener dans les rangs du parti sera un exercice extrêmement difficile. « Maintenant que nous sommes élus, nous devons nous mettre au travail suivant le plan que nous avons-nous même tracé ; il s’agira pour nous de mettre sur pied des stratégies pour rassembler et mobiliser les militants afin de les remettre en confiance et d’assurer des victoires au Rdpc sur le terrain », explique Me Olivier Cromwell Bembel. Il confesse par la suite : «La tâche ne sera pas facile, car nous héritons d’une section où les troupes, je veux dire les militants, sont totalement démobilisés et désespérés ».

Sur un autre plan le patrimoine du parti est a réhabilité car il est fortement endommagé à l’instar de la permanence du parti de Bertoua qui tombe en ruine ainsi que les comptes de la section que personne ne maitrise. Les nouveaux dirigeants du parti dans la ville de Bertoua se sont en cet effet donnés un timing pour remettre les pendules à l’heure. « Il faut refaire le sommier du parti, celui de la maitrise des militants du Rdpc à la base, la conquête de nouveaux militants pour d’avantage réduire l’influence des partis politiques de l’opposition sur le terrain. L’autre axe est naturellement la restauration de la permanence du parti », indique Me Olivier Cromwell Bembel Dipack. Il précise : « Il s’agira pour nous de mettre en place des stratégies visant à restaurer cette permanence et je puis vous garantir que d’ici le 24 mars 2016, les travaux seront entamés». Le président de la section Rdpc Lom et Djerem sud 1, celui du Lom et Djerem sud 2 et Innocent Kassala Djoni, le président de la section Lom et Djerem sud 3 à Mandjou (une banlieue de Bertoua), partagent tous les mêmes challenges.

Source : © Le Jour

Par Charles Mahop