Cameroun – Réhabilitation des équipements de la CRTV : le satisfecit des administrateurs

Le satisfecit des administrateurs de la CRTV face à la réhabilitation des équipements | Ph. © CT

C’était au cours d’une visite organisée hier aux centres de diffusion de Mbankolo et de production de Mballa II à Yaoundé.

Des questions sur les mécanismes de diffusion ou encore sur les équipements en place. Les administrateurs de la Cameroon Radio and Télevision (CRTV) n’ont rien éludé au cours de leur visite aux centres de diffusion de Mbankolo et de production de Mballa II. Sous la conduite du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs, président du conseil d’administration de la CRTV et du directeur général de l’office, Charles Ndongo, leur curiosité a trouvé des réponses. Au cours de la première escale à Mbankolo, l’un des centres de diffusion les plus importants du réseau de la CRTV, les différents travaux de réhabilitation engagés par l’entreprise chinoise Startimes, dans le cadre de la Télévision numérique terrestre (TNT) ont été évalués. Du bâtiment aux équipements (émetteurs radio et télévision, paraboles, pylônes, encodeurs, salle de transmission up to date au générateur d’une puissance de 275 Kw pour pallier les coupures d’électricité), les administrateurs ont fait la revue. Même les préoccupations sur le titre foncier du terrain qu’occupe l’infrastructure n’ont pas été en reste. Question d’éviter les litiges à l’avenir. Quid du passage au numérique ? « Techniquement, les installations sont bonnes. Nous n’attendons plus que les décodeurs pour que les populations s’arriment », rassure François Xue, représentant de la société Startimes au Cameroun.

Deuxième étape du parcours, le centre de production de Mballa II. « Madame l’administrateur, essayez par curiosité de voir comment cette caméra est légère. Elle a moins de 10 kg contrairement aux anciennes qui tournent autour de 28 kg », lance le ministre Issa Tchiroma Bakary à Honorée Epée, administrateur ès qualité. Devant les OB Vans, tous sont émerveillés de savoir qu’ils sont accompagnés chacun d’un car à outils pour dépannage. « C’est vraiment fantastique. Nous sommes à la pointe et n’avons rien à envier à d’autres pays », s’exclame Yacouba, l’un des administrateurs. « Ce matériel nous permet d’être à la page du numérique. Nous avons fait du chemin. Nous avons été impressionnés par ces grands camions très bien équipés qui portent le monde sans le paraître. Le temps des écrans noirs est vraiment révolu », s’est réjouie Honorée Epée. Théopilus Chia, directeur central de la diffusion, explique que c’est depuis juin 2015 que nous avons commencé à expérimenter la diffusion de la TNT à Yaoundé et Douala. « Aujourd’hui, nous sommes presque prêts. A la CRTV, tout est en place. Il ne reste plus que le gouvernement trouve les moyens pour faire venir des décodeurs ou set up box, pour que la population puisse avoir accès à la TNT », conclut-il. Ce pas vers la modernité sera apprécié par les populations le moment venu.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

  • Tsuuiippp

  • Look at the picture there’s no young person. Cameroon controlled only by the old so no innovations possible