Cameroun – Redressement fiscal : Des militants RDPC entendus par la police

C’est à la suite du redressement fiscal imposé par le nouveau maire à certains d’entre eux. | Illustration/DR
C’est à la suite du redressement fiscal imposé par le nouveau maire à certains d’entre eux. | Illustration/DR

Les opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du RDPC dans la section Bénoué-Nord jouent les prolongations dans les services de la police. Les candidats malheureux et contestataires du verdict des urnes n’entendent pas baisser les bras. Une plainte introduite dans les services du gouverneur en date du 28 novembre 2015 par le candidat Fankana Taouré a été transmise dans les services des renseignements généraux de Garoua pour enquête. Une douzaine de candidats et personnes ressources du RDPC de ladite circonscription politique défile, depuis le 04 janvier 2016, devant les enquêteurs desdits services.

Ils sont appelés à s’expliquer sur des faits qui leur sont reprochés. « Ce dossier nous a été coté par voie administrative. Le candidat malheureux à la section, Fankana Taouré, a saisi le gouverneur par correspondance le 28 novembre 2015 pour dénoncer les exactions post-électorales de son ex-challenger. Il accuse le maire de s’être livré à un règlement de compte au lendemain des élections. Tout porte à croire que la situation est grave, d’où l’interpellation de nos services pour clarifier la situation. Il nous revient de faire un état de la situation exacte à Dembo, afin de permettre à l’autorité administrative de prendre des mesures nécessaires pour la restauration de la paix », déclare une source en service aux renseignements généraux à Garoua.

Source : © L’Oeil Du Sahel

Par DOUWORÉ OUSMANE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz