Cameroun : Les recettes pour éviter la crise économique

Les recettes pour éviter la crise économique | Ph. Illustration

Grâce à sa diversification et au dynamisme de son secteur privé, l’économie semble pouvoir éviter la crise. Mais il faut encore développer son industrialisation.

Douala, en plein après-midi, dans l’espace de réception d’un hôtel. Une femme d’affaires française en quête de projets dans lesquels investir écoute religieusement des entrepreneurs locaux. Ils parlent presque tous en même temps et fourmillent d’idées.

L’un, spécialiste en produits cosmétiques, souhaite s’attaquer à de nouveaux secteurs d’activité. L’autre, prêt à se lancer dans la 4G, compte devenir un fournisseur de premier plan à l’échelle panafricaine. Un troisième espère « de gros financements » pour développer sa PME et construire une centrale à gaz. « Il y a un mois, j’étais au Tchad, le temps semblait s’être arrêté. Ici, c’est l’effervescence ! s’exclame la businesswoman, dont c’est le premier séjour au Cameroun. C’est peut-être cela la fameuse “résilience”… »

Une économie diversifiée

« Résilience », le mot est lâché. Même si, en décembre, le président Paul Biya a convoqué un sommet extraordinaire des chefs d’État des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour s’alarmer de la situation économique de la sous-région, les Camerounais n’ont que ce mot à la bouche. Leur pays, lui, résiste. Il tient bon.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz