Cameroun : Réalisation du premier « eurobond » à hauteur de 98%

Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances | Photo d'archives
Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances | Photo d’archives

La première émission de titres publics camerounais sur le marché financier international (« eurobond »), réalisée lundi dernier, a enregistré des souscriptions de l’ordre de 98% (1,2 milliard de dollars), selon le site spécialisé Global Capital.

Par ordre d’importance, le Royaume-Uni se situe en tête desdites transactions avec 40% des souscriptions, suivi des États-Unis (31%), du Benelux et de la Scandinavie (19%), 10% étant pour leur part issus d’«Europe et autres».

Par type d’investisseurs, les gestionnaires d’actifs arrivent en tête avec 78% de la caution suivis des fonds de couverture (10%), des banques privées (7%), des assurances et fonds de pension (5%), pour un taux d’intérêt de l’ordre de 9,75% et une maturité de 10 ans.

D’un montant maximum fixé à 750 milliards FCFA, cette opération a bénéficié de l’assistance des banques arrangeurs que sont la Standard Chartered et la Société générale, mais également du cabinet sud-africain DCM Africa.

Les fonds ainsi recherchés sont destinés au financement partiel des projets prévus dans le Plan d’urgence triennal décidé en décembre 2014 et qui s’élève à 925 milliards FCFA, ainsi qu’au refinancement de la Société nationale de raffinage (SONARA).

Pour cette opération, la Banque africaine de développement (BAD) a accordé une garantie de crédit partielle de 500 millions d’euros au pays, couvrant un peu plus d’un tiers de l’emprunt afin d’aider «à atténuer le risque de change qui pourrait découler de l’opération, tout en contribuant à la réduction du taux d’intérêt payé par le Cameroun».

© CAMERPOST avec © APA