Cameroun – Le RDPC fête son 31è anniversaire

Paul Biya, Président National du RDPC | Photo d'archives
Paul Biya, Président National du RDPC | Photo d’archives

La ville de Douala vibre depuis ce matin du jeudi 24 mars 2016 au rythme du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Le parti au pouvoir est en fête. Dans les artères de la capitale économique, l’événement ne passe pas inaperçu. Entre stands installés ci et là, conférences, rencontre pour échanger sur la vision du parti et réjouissances, les militants et militantes tiennent à marquer une fois de plus l’histoire. « Nous sommes très heureux de célébrer cette date. Elle nous donne une occasion de plus de soutenir notre président national, Son Excellence Paul Biya. Nous lui demandons de se présenter à la Présidentielle de 2018. Nous sommes avec lui à 100% », ont lancé des militants à Camerpost.

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais est le parti au pouvoir du Cameroun. Son ancien nom (1960-1984) était l’Union nationale camerounaise, ancien parti unique fondé par Ahmadou Ahidjo, ancien président de la République du Cameroun, qui a dominé la vie politique camerounaise depuis l’indépendance en 1960. Le Rdpc célèbre ce jeudi 24 mars 2016 son 31è anniversaire. C’est justement le 24 mars 1985 que les cadres militants de l’Union Nationale Camerounaise (Unc) parti fondé par Ahmadou Ahidjo, se sont réunis à Bamenda pour un congrès ordinaire qui verra plutôt la naissance d’un nouveau parti : le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais.

Bien que se voulant le rassemblement de tous les Camerounais, son idéologie est considérée comme plutôt proche de la droite, même s’il s’agit avant tout d’un parti de gouvernement, avec des adhésions qui peuvent davantage venir du désir de gérer les affaires ou de clientélisme que d’idéologie. Quelques dates historiques : à l’élection présidentielle de 1997, son candidat Paul Biya (président de la République depuis 1982) a obtenu 92,6 % des voix et le RDPC a remporté 123 des 180 sièges de l’Assemblée aux législatives qui ont suivi. Aux législatives des 30 juin et 15 septembre 2002, ce parti a remporté 149 sièges. À l’élection présidentielle du 11 octobre 2004, son candidat, Paul Biya, a remporté 70,8 % des suffrages. Aux législatives de septembre 2013, le RDPC remporte 148 sièges.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa