Cameroun – RDPC : Amadou Ali boude un meeting présidé par Cavayé Yéguié Djibril à Maroua

Amadou Ali boude un meeting présidé par Cavayé Yéguié Djibril à Maroua | Archives/DR
Amadou Ali boude un meeting présidé par Cavayé Yéguié Djibril à Maroua | Archives/DR

Les leaders et hommes politiques du RDPC originaires des régions septentrionales Cameroun se sont réunis le samedi 23 avril 2016 à Maroua. A l’initiative de Cavaye Yéguié Djibril ils ont  leur vœu de voir le Président Paul Biya se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Les observateurs sont unanimes pour affirmer que le meeting de Maroua a été une réussite au plan de la mobilisation. Selon des sources locales, environ 30.000 militants ont répondus à l’appel de leurs leaders. Camerpost a appris que  l’essentiel du gratin politico-administratif issu des régions septentrionales était présent. Ministres et assimilés, directeurs généraux, parlementaires, hauts cadres administratifs, tous ont fait le déplacement à l’invitation du président de l’Assemblée Nationale camerounaise, par ailleurs coordonnateur régional du RDPC pour l’extrême-nord.

La seule fausse note est l’absence du vice premier ministre Amadou Ali. A dessein souligne un haut cadre du RDPC présent à la manifestation, le fauteuil réservé à l’homme fort Kolofata est resté vide. « Pour bien montrer qu’il a été invité mais a refusé de faire le déplacement » explique notre source. La rivalité entre les deux hommes est bien connue c’est un secret de polichinelle. Ils se détestent cordialement et entretiennent des relations froides voire distantes. Entre coups bas et entourloupes le vice premier ministre et le président de l’assemblée nationale guettent leur faux pas respectifs.

Dans l’entourage d’Amadou Ali, la question embarrasse. « Ils sont frères et servent tous les deux leurs pays aux côtés du chef de l’Etat il n’y a aucune rivalité entre eux » tente de justifier un proche du vice premier ministre qui poursuit en soulignant : « un meeting ne s’improvise pas il y’a des préalables et les invitations doivent parvenir à l’avance afin d’ajuster les emplois de temps… ».

Une explication qui ne convainc pas un haut cadre du RDPC originaire de Kolofata pour lui, le vice PM n’a simplement pas été invité parce qu’il n’aurait pas fait le déplacement de toute façon. « C’est toujours pareil il n’assiste pas aux évènements présidés par son rival ».  En attendent une éventuelle paix des braves, les membres du RDPC des régions septentrionales ont une fois de plus demandé à leur champion de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER