Cameroun-RCA : une interconnexion au système Nexus assurera le tracking des marchandises sur le corridor Douala-Bangui

une interconnexion au système Nexus assurera le tracking des marchandises sur le corridor Douala-Bangui | Ph. Illustration
Une interconnexion au système Nexus assurera le tracking des marchandises sur le corridor Douala-Bangui | Ph. Illustration

Les services douaniers de la République centrafricaine vont se connecter au système informatique Nexus, mis en place au sein de la douane camerounaise, afin d’assurer un suivi par géolocalisation des marchandises en transit sur le territoire camerounais. C’est la principale information issue d’une rencontre de concertation que viennent d’organiser les douaniers des deux pays à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Cette interconnexion, selon les services douaniers centrafricain et camerounais, va permettre une meilleure sécurisation des opérations de transit des marchandises centrafricaines sur le corridor Douala-Bangui.

La décision de l’administration douanière centrafricaine de se connecter à ce système mis en place par la douane camerounaise, avec le concours d’informaticiens locaux, apprend-on, découle de la baisse croissante des départs de marchandises centrafricaines au port de Douala.

Selon les chiffres révélés au cours de la concertation sus-mentionnée, de 10 000 départs en moyenne par an au cours de la dernière décennie, seulement environ 4900 départs de marchandises à destination de Bangui ont été enregistrés au port de Douala au cours des six premiers mois de l’année 2016. Et l’insécurité aux frontières entre le Cameroun et la RCA n’incite pas à l’optimisme, quant à la remontée de cette courbe des départs en fin d’année.

Pour rappel, selon les statistiques de la douane camerounaise, environ 55 milliards de francs Cfa de marchandises centrafricaines transitent par le Cameroun chaque année. Ces cargaisons sont une importante source de recettes pour les douaniers centrafricains, à condition que les marchandises ainsi transportées soient bien suivies tout le long du corridor Douala-Bangui.

Source : © Investir Au Cameroun

Par Brice R. Mbodiam

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz