Cameroun – Radios communautaires : M’Malli FM sur les ondes

Le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, lors de la cérémonie de lancement de M’Malli FM | © CT
Le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, lors de la cérémonie de lancement de M’Malli FM | © CT

Le média de proximité du département de la Lékié a été inauguré hier par le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary.

Sur la fréquence 99.0 Mhz, les populations du département de la Lékié peuvent désormais capter la M’Malli Fm qui veut dire le « Tam-tam », la radio communautaire de Sa’a. La dame âgée d’une décennie vient de recevoir une cure de jouvence. Et les populations de ce département n’ont pas boudé le plaisir de cette rénovation à travers chants et danses. La preuve, elles se sont rendues massivement à la place de fêtes de ce département hier à l’occasion de son inauguration. Une cérémonie présidée par le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary qu’accompagnaient Stanley Mutumba Simataa, président de la conférence générale de l’Unesco en visite officielle au Cameroun, Youssouf Hadidja Alim, ministre de l’Education de base, par ailleurs, présidente de la Commission nationale de l’Unesco pour le Cameroun, Yaouba Abdoulaye, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) et les autorités administratives de cette localité.

Au cours de cette cérémonie retransmise en direct en langue eton sur les ondes, Jean Blaise Messina Noah, maire de la commune de Sa’a a remercié le gouvernement camerounais et l’Unesco pour ce joyau qui dispose d’équipements up to date. « C’est une radio de proximité qui a pour objectif le développement social et participatif », s’est-il réjoui. Pour cette œuvre initiée par les femmes de la Lékié, le ministre Yaouba Abdoulaye a indiqué que ce sont trois milliards 46 millions de F, qui ont été mis à la disposition du projet d’Appui au développement local à travers les radios communautaires depuis 2013. Dans le pipe, ce sont 21 qui seront rénovées grâce au partenariat technique de l’Unesco.

Le ministre Issa Tchiroma Bakary, dans son discours d’inauguration a rappelé le rôle important de cette catégorie de médias pour la paix et la stabilité de notre pays. Ceci dans la mesure où ils facilitent l’accès au savoir et à la connaissance, ingrédients essentiels pour le développement. C’est dans cette optique que le Mincom leur donne droit à l’aide publique à la communication privée. Un comité de pilotage de ces radios y a également vu le jour dans son département ministériel. D’après lui, « cette radio n’appartient à personne. C’est pourquoi, il a invité les uns et les autres à en faire bon usage. Ainsi un chèque de deux millions de F et les clés d’une moto ont été remis à Angèle Ekoussou, chef de station en guise d’appui au fonctionnement et à la production des émissions.

M’Malli Fm est dotée d’un équipement de dernière génération, un centre multimédia avec des ordinateurs, une mini-bibliothèque, une salle de conférence, un centre des archives numériques. Elle couvre 70 km à la ronde. « C’est un processus qui va s’étendre à 12 autres radios. Celles de Douala et le Sud-Ouest le seront à la fin de ce mois », rassure  Sophie Beyala Bekolo, coordonatrice des projets Unesco-Yaoundé. Ainsi va la magie des ondes via laquelle les femmes rurales peuvent partager leurs expériences dans plusieurs domaines.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG