Cameroun : Questions autour de la répartition des retombées de la Coupe du Monde 2014 – 14/07/2015

Cérémonie de  répartition des retombées du Mondial 2014 | © CT
Cérémonie de répartition des retombées du Mondial 2014 | © CT

Le 10 juillet 2015 est une de ces dates à marquer d’une pierre blanche pour le football camerounais. Ce n’est pas tous les jours qu’une cérémonie est organisée pour redistribuer les retombées d’une coupe du monde, en l’occurrence celle de 2014.

Le Cameroun a été éliminé au premier tour mais cela a rapporté à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) la rondelette somme de  5,8 millions d’euros (8 millions de dollars), soit près de 3,8 milliards F. Sans compter les 1,5 million de dollars (plus de 700 millions selon les taux de change à l’époque) reçus pour la participation du Cameroun à la compétition et qui ont servi à la préparation de l’équipe nationale. Ce n’est toutefois pas la première fois que cet usage est ainsi dévoilé puisqu’en 2011, une commission ad-hoc Fecafoot-ministère des Sports et de l’Education physique avait été chargée de proposer un programme d’utilisation des retombées financières de la coupe du monde 2010 (3,307 milliards F). L’assemblée générale de la Fecafoot avait alors adopté un plan d’utilisation de ces fonds. Cette fois, le Comité de normalisation de la Fecafoot a fait ses choix et ce sont 2,34 milliards F qui ont été répartis vendredi dernier : 725 millions pour les acteurs (joueurs et clubs) et 1,615 milliard F pour la construction d’infrastructures. Une redistribution qui n’a pas fait que des heureux notamment au niveau des structures à la base, déjà démunies, qui reçoivent bien moins que les clubs de l’élite. De plus, certaines interrogations naissent sur l’impact véritable de cette répartition dans le développement du football camerounais.

Joueurs et clubs

Dans le détail, une prime de 210 millions F a été accordée aux joueurs et encadreurs de la sélection nationale fanion au titre de leur participation au Mondial 2014. Une somme qui retourne au Trésor public d’après le Pr Joseph Owona, puisque l’Etat avait payé ces primes (près de 56 millions par personne) au départ pour le Brésil. Une prime de participation à la coupe du Cameroun 2013 et 2014 (dès les 32es de finale) de 200 millions F a été donnée aux clubs. 315 millions F sont revenus aux équipes participant aux différents championnats organisés par la Fecafoot et la Ligue de football professionnel du Cameroun. Plus précisément, les clubs de Ligue 1 ont eu droit à 103 575 000 F ; ceux de Ligue 2 ont reçu  62,6 millions F alors que les clubs féminins de première division ont touché 10,5 millions F. Enfin, pour les clubs des championnats régional, départemental, de deuxième division de football féminin et du football des jeunes, l’enveloppe globale s’élève à la somme de 138 280 700 F.

Infrastructures

Une bonne partie de l’enveloppe est consacrée à ce volet avec l’allocation de 1,2 milliard F pour le financement de la construction de quatre aires de jeu en gazon synthétique à Ngoumou, Bafia, Ngaoundéré et Bangangté. 65 millions F serviront à la construction de l’immeuble-siège de la Ligue régionale du Littoral et 50 millions F pour celle du Sud. Quatre Centres techniques zonaux (Kribi, Bertoua, Maroua et Bamenda) devraient également voir le jour puisque 300 millions sont prévus à cet effet.

Source : © Cameroon Tribune

Par Josiane R. MATIA