Cameroun : Quatre membres d’une même famille tués dans un accident de la route

Quatre membres d’une même famille tués dans un accident de la route | Photo d'illustration
Quatre membres d’une même famille tués dans un accident de la route | Photo d’illustration

Le drame a eu lieu ce mercredi, sur l’ancienne route de Yaoundé-Douala au lieu-dit Massombo à 21 km de Douala. De la scène, l’on apprend le choc a opposé un véhicule de marque Toyota Corolla immatriculé LT 870 EY, transportant huit passagers, et c’est suffisant pour parler de surcharge, en provenant de Douala et un camion Benz immatriculé Sud 5611 A.

Sur le carreau quatre des huit occupants de la Toyota Corolla passent de vie à trépas. Pour les décédés, il s’agit de MBangue Emmanuel, Ngock Jean, Nkondo Marie épse Ngock qui ont rendu l’âme sur le champ. Ngock fils, le quatrième membre de la même famille va rendre l’âme à son tour à l’hôpital général de Douala. Les autres quatre blessés sont sous soins intensifs dans des centres hospitaliers de la région du Littoral.

Le conducteur du camion est jusqu’ici introuvable après cet accident. Pour les causes premières, les enquêtes, des éléments de la gendarmerie, pointent un doigt accusateur sur l’excès de vitesses dans une tentative de dépassement en troisième position.

La série noire continue. Le 20 août dernier, six personnes perdaient la vie dans un accident de circulation sur la nationale n°5, Douala-Nkongsamba. Dans la même veine et en date du 14 septembre dernier dans la localité, de Bouda département du Mbamboutos région de l’Ouest-Cameroun, deux bus gros porteurs et un petit véhicule avaient dans une collision fait 4 morts et 18 blessés.

A chaque fois les mêmes causes : excès de vitesse, mauvais état de la route, insouciance des conducteurs et mauvais états des véhicules. A chaque fois l’ouverture des enquêtes, à chaque fois, pas de mesures strictes pour apporter des solutions les plus efficientes afin de limiter les hécatombes. C’est trop, peut-on être tenté de dire.

© CAMERPOST par Augustin Tacham