Cameroun : Quand Lady Ponce fit danser Issa Tchiroma – 14/05/2015

Lady Ponce avec le Ministre de la Communication | DR
Lady Ponce avec le Ministre de la Communication | DR

La chanteuse de bikutsi a présenté son nouvel album, «Bain de sons», le mercredi 06 mai dernier à l’hôtel Hilton.

Le mercredi 06 mai dernier, la grande diva du bikutsi camerounais, Lady Ponce, a présenté au public, son cinquième album «Bain de sons». C’était lors d’une cérémonie à l’hôtel Hilton de Yaoundé. Ladite cérémonie, très courue et riche en émotions, a été rehaussée par la présence du ministre de la Communication (Mincom), Issa Tchiroma Bakary. Pour la circonstance, le ministre a abandonné son rôle de membre du gouvernement pour entrer dans la peau d’un journaliste.

Une posture qu’il a visiblement aimé, puisqu’il n’a pas manqué de poser une question à la chanteuse lors de la phase réservée aux échanges avec les hommes de médias. Le Mincom n’a pas non plus boudé son plaisir de danser aux côtés de la star de la soirée. Une attitude qui a suscité la curiosité parmi les journalistes présents dans la salle. Lesquels ont eu la primeur de visionner trois vidéogrammes de cette nouvelle galette musicale de Lady Ponce : «Commandant», «O bale ma» (Protège-moi) et «Bouge on voit.» Des clips qui ont arraché des slaves d’applaudissements au public, venu nombreux.

Glamour

Mais le public n’aura pas la version «live» de ces morceaux. En effet, contre toute attende, Lady Ponce va chanter trois autres titres extraits de son nouvel album riche de 18 titres. Un album qui arrive deux ans après la sortie de son dernier opus, «La loi du talion.»  Le public n’aura pas non plus droit aux fameux coups de reins féériques de la diva, qui a choisi de laisser ses danseurs faire le show à sa place. Mais la soirée fut belle. Avec des artistes comme Lab’l et Longuè Longuè qui ont «chauffé» la salle avant l’entrée en scène de l’auteure de «Poisson fumé.»

Avec son titre à succès «Ma ve we gan», Lab’l a conquis l’assistance. Une prestation qui va permettre aux fans de se prêter aux jeux de «faro-faro.» Des billets de 10.000 Fcfa pleuvent à tout vent. Longuè Longuè, qui a fait le déplacement de Douala, est le premier à s’être soumis à cet exercice de «farotage.» La prestation de Lab’l a également arraché le Mincom de son siège. Preuve que l’heure était à la détente. De son côté, L’humoriste Moustik le Karismatik a fait rire plus d’un lors de la soirée, avec sa nouvelle pièce intitulée «Le présentateur.» Une soirée qui a par ailleurs été marquée par un défilé de mode du styliste Dio Ali. Donnant ainsi une touche de glamour à cette cérémonie…

Source : © Mutations

Par Viviane Bahoken

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz