Cameroun : Ce que propose le gouvernement pour le Budget 2016

Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances | Photo d'archives
Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances | Photo d’archives

Le Premier ministre, Philemon Yang présente ce jour le Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2016.

Les choses vont très vite du côté du palais de Verre de Ngoa-Ekellé. A en croire le programme des travaux rendu public hier soir par le secrétaire général de la chambre, Victor Yene Ossomba, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang y est attendu ce jour à partir de 13 h dans le cadre de la présentation du Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour le compte de l’exercice 2016. Un passage qui sera précédé par le dépôt en conférence des présidents du projet de loi de finances de l’Etat pour le compte de l’année prochaine. Cette année, et sauf ultime changement, les députés devraient plancher sur un projet de budget d’un peu plus de 4 200 milliards de F, comme annoncé lors du Conseil de cabinet du mois d’octobre par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey.

Un projet qui connaîtrait donc une hausse substantielle par rapport à celui de l’année en cours qui s’équilibrait en recettes et en dépenses à la somme de 3 746,6 milliards de F. Au cours de sa communication devant le Conseil de cabinet, le ministre des Finances avait indiqué que le budget 2016 visera non seulement à financer les charges de fonctionnement courant de l’Etat, « mais surtout à garantir le parachèvement des projets structurants de première génération et ceux inscrits dans le plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance, ainsi que la construction des infrastructures nécessaires à la tenue des Coupes d’Afrique des nations de football 2016 et 2019 ».

Par ailleurs, Alamine Ousmane Mey avait indiqué qu’un volet des ressources de l’Etat au cours de cet exercice sera consacré à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) qui ont remplacé les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) au niveau des Nations unies, concomitamment au lancement des projets structurants de deuxième génération. Le passage du Premier ministre devrait être suivi par celui des autres membres de son équipe qui viendront ainsi défendre les enveloppes budgétaires de leurs départements ministériels respectifs. Une fois le texte adopté au niveau de l’Assemblée nationale, c’est le Sénat qui va prendre le relais avant le retour de ce texte au palais de Verre de Ngoa-Ekellé, afin que le président de la chambre le transmette au président de la République pour promulgation.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Francis BELIBI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz