Cameroun : Proparco prête 40 millions d’euros à la BICEC

BICEC, agence de Bastos, Yaoundé | DR
BICEC, agence de Bastos, Yaoundé | DR

La Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC) est la filiale du groupe bancaire français BPCE. Ces ressources serviront à diversifier les sources de financement de la Bicec

Proparco, filiale dédiée au secteur privé de l’Agence française de développement (AFD), a accordé une ligne de crédit de 40 millions d’euros (26,2 milliards F CFA) à la banque camerounaise BICEC, filiale de BPCE International, qui rassemble les activités en dehors de l’Hexagone du groupe bancaire français BPCE.

Cette ligne de crédit « permettra de soutenir le tissu économique local. Elle contribuera également à diversifier les sources de financement de la BICEC et à accompagner BPCE International dans son développement sur le continent africain », indique un communiqué de Proparco en date du 18 décembre.

Forme

BPCE est né sous sa forme actuelle en juillet 2009, à l’occasion du rapprochement des Banques populaires et des Caisses d’épargne. Il s’appuie, en France, sur un réseau des 18 Banques populaires et des 17 Caisses d’épargne.

Active au Cameroun depuis le début des années 1960, la BICEC revendique un réseau de 37 agences au Cameroun. C’est la deuxième banque du pays, derrière Afriland First Bank, avec un total de bilan de 673 milliards de F CFA (1,02 milliard d’euros). L’an dernier, elle a enregistré un produit net bancaire de 81 millions d’euros (+9,3 %) pour un résultat net de 31,9 millions d’euros.

Accords

Le financement accordé par Proparco à la BICEC s’inscrit dans la veine de plusieurs accords conclus entre des institutions de financement du développement et les branches africaines du groupe BPCE, qui détient des participations notamment au sein de la Banque tuniso-koweitienne (BTK), de la Banque Commerciale Internationale (BCI) au Congo, de la Banque des Mascareignes à Maurice et à Madagascar, et de la Banque pour le commerce et l’industrie – mer Rouge (BCIMR) à Djibouti.

Ainsi par exemple de la BTK qui, en 2014, a signé deux accords avec la Banque européenne pour la construction et le développement (BERD) puis avec la BEI (Banque Européenne d’Investissement), pour 40 millions d’euros à chaque fois, en faveur du financement des PME en Tunisie.

Idem pour la BCI qui, la même année, est devenue partenaire du Fonds d’appui à coûts partagés (FACP), une institution financée par la Banque mondiale et le gouvernement du Congo (Brazzaville) pour dynamiser le tissu des PME-PMI locales. La BICEC, elle-même, a déjà conclu en 2014 avec la Banque mondiale un accord de partenariat pour mettre sur pied une plateforme de paiement électronique au profit du port de Douala.

Engagements

L’action de Proparco se concentre sur les secteurs des infrastructures, des énergies renouvelables, de l’agro-industrie, de la finance, de la santé, et de l’éducation.

Fin 2014, le portefeuille de projets de Proparco s’élevait à 4 milliards d’euros. À Douala, où la filiale de l’AFD est présente depuis 10 ans, ses engagements atteignent 150 millions d’euros, précise l’agence dans son communiqué.

Source : © Jeune Afrique

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz