Cameroun – Procédures douanières : le numérique désormais incontournable pour la douane

Alamine Ousmane Mey a tenu à bien préciser le contexte dans lequel la revalorisation des allocations familiales s’inscrit. | Photo d'archives
Alamine Ousmane Mey a tenu à bien préciser le contexte dans lequel la revalorisation des allocations familiales s’inscrit. | Photo d’archives

La journée internationale de la Douane est célébrée au Cameroun sous le signe de la numérisation des procédures. Le ministre des finances Alamine ousmane Mey a présidé le lancement des activités y relatives le mardi 26 janvier 2016.

Environ 750 milliards sont attendus cette année comme contribution de la douane camerounaise au budget de l’Etat a appris camer post. Dans son discours de circonstance, le Ministre camerounais des finances a insisté sur la nécessité pour la douane de s’arrimer aux technologies de l’information et de la communication. Alamine ousmane Mey estime en effet, qu’il est urgent de s’approprier les facilités offertes par le numérique non seulement pour mieux sécuriser les recettes mais aussi dans l’optique d’une collecte efficiente voire rapide avec au centre la satisfaction des usagers. Dans le cadre des activités liées à la journée internationale des douanes, la base aérienne 101 de Yaoundé abrite une exposition qui présente au public les différents services qu’offre la douane camerounaise. Ainsi camer post s’est familiarisé avec l’utilisation du logiciel Nexus plus. Une innovation qui permet aux usagers de suivre étape après étape et en temps réel, le parcours de leurs marchandises l’idée derrière est d’éradiquer la fraude douanière tout en limitant les pertes de temps le long du transit. Il y a également des partenariats traduits en contrats de performance entre les bureaux de douane et les entreprises évoluant dans les opérations de commerce extérieure, afin de réduire les délais de passage des marchandises au port de Douala. La simplification des procédures relatives aux importations et aux exportations et par conséquent l’amélioration de la qualité de services des opérateurs et de la place portuaire, sont par exemple la raison d’être du Guichet Unique des opérations du Commerce Extérieur (Guce). L’optimisation des recettes douanières passe en outre par l’organisation régulière et systématique des opérations de vente aux enchères des marchandises qui séjournent plus de 90 jours dans l’espace portuaire.  Toutes ces mesures doivent impérativement se renforcer et s’appliquer sans complaisance dans un contexte marqué par de rareté des ressources.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER