Cameroun – Prison de Kondengui : haro sur des traitements cruels et inhumains des détenus

Cameroun – Prison de Kondengui : haro sur des traitements cruels et inhumains des détenus

Dans une déclaration signée ce 12 juillet 2017 des défenseurs des droits humains, CAMERPOST apprend que les cellules ou dorment les personnes détenues ci-après : Me Harissou, Aboubakar Siddiki, Ramat Moussa Maire de Fotokol, Ahmed Abba Journaliste de RFI, Me Agbor Nkongho Balla, Dr Fontem Neba, ont été fouillées sous ordre «  de M. Senguena Abada Selestin Régisseur, de la Prison Principale de Kondengui à Yaoundé. Et qu’au cours de la fouille illégale, les concernés ont été délestés de leurs objets personnels et des sommes d’argent. Et en plus, ils ont été placés en isolement et interdits de visite pendant une période de 24 jours soit du 7 au 30 juillet 2017 ».

La société civile dénonce

Pour elle, cette fouille et isolement s’apparentent à des actes de traitements cruels, inhumains et dégradants en vertu de l’article 5 de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples qui stipule : « Tout individu a droit au respect de la dignité inhérente à la personne humaine et à la reconnaissance de sa personnalité juridique. Toutes formes d’exploitation et d’avilissement de l’homme notamment l’esclavage, la traite des personnes, la torture physique ou morale, et les peines ou les traitements cruels inhumains ou dégradants sont interdits ».

Pareil pour l’article 7 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui veut que : « Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. En particulier, il est interdit de soumettre une personne sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique ».

Les défenseurs montent au créneau

C’est le cas du Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale qui apporte tout son soutien à ces personnes. Et condamne avec fermeté les fouilles et la confiscation de leurs objets, leur argent, leur mise en isolement de 24 jours puis l’interdiction de toute visite. Il dénonce avec sa dernière énergie cette forme de torture et traitement à l’encontre des personnes prévenues et détenues.

C’est pourquoi le réseau demande aux autorités pénitentiaires de la prison principale de Kondengui de restituer aux concernés leurs objets récupérés lors de la fouille; Lever la suspension de leur isolement, tout en permettant à ces prévenus et détenus de jouir de leur droit de visite. Aux autorités judiciaires, le Redhac demande la libération, immédiate et inconditionnelle de ces prévenus et de tous ceux qui ont été arrêtés dans le cadre de la crise dite «Anglophone».

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Cameroun – Prison de Kondengui : haro sur des traitements cruels et inhumains des détenus"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mary Bolaji

Hummm les femme en plus. Pitie. Juger Et Liberer

Abas Ibn Abas Mahamat

Un homme terroriste , n’a pas à dire du ce qui est d’humanité .
Le plus méchant du monde c’est lui .

Blondin Elanga

On doit ameliorer leurs conditions de detention

Muller Carlos Talla

Laissée nous ça terroriste n’a pas droit de l’homme

Armel Makanda

Et ceux qui sont des prisonniers de droit commun ?

Abdelaziz Godin

La surpopulation carcérale,c’est cruel et inhumains pour les détenus,et lorsque les droits de l’Homme vont dénoncer le récul des droits au Cameroun,le gouvernement va taxer ces rapports accablants pour notre pays.

Abijah Siho

Nonnnnnnn !!!!!!! Je crois pas que c’est dans mon pays! Quoi ?

Mc Leprinco

Sa c’est depuis, c’est pas seulement maintenant

Alexandre Doghibo Baba

C’est tout simplement un menteur , car de tous les noms cité , personne n’est incarcéré à Kondengui ,ils sont au S.E.D

Stephan Leo

Ils ont fait koi pour ce retrouver en prison s’ils sont reconnus coupables alors ils méritent de vivre cette misère! !! Par exemple ceux ki on un lien avec des terroristes doivent même mourir laba en prison :à cause de leur lien avec des terroristes on tue nos vaillants soldats

Marius Djombe

Que les blancs caissent de nous manipuler. Es la prison de kondegui avec hommes et femmes mélangés

Ilyassin Hamatoukour

la liberté na pas de prix apres nai dis pas tu a un problème. ?

Olivier Songoung

Nous sommes en paix ici

Louis Victor Toulou

C’est une photo de kondengui ? Vraiment le mensonge vous sert à quoi

wpDiscuz