Cameroun : Prise de fonction des responsables de la cellule anti-corruption

Charles Ndongo, le Directeur général de la Crtv | Archives/DR
Charles Ndongo, le Directeur général de la Crtv | Archives/DR

L’équipe dirigée par le Pr. Nadine Machikou a été installée ce mardi 18 octobre 2016 par le directeur général de la Crtv, Charles Ndongo au studio I du Centre de Production TV à Mballa II.

Déceler et sanctionner les actes de corruption au sein de la Cameroon radio television. La première série de l’Initiative à résultat rapide se veut efficace et efficiente. Les défis qui interpellent la dizaine des membres de la cellule anti-corruption sont immenses.

C’est la première fois qu’une telle initiative est engagée au sein de l’Office sous l’impulsion du nouveau manager Charles Ndongo en collaboration avec la Commission nationale anti-corruption (Conac). Il s’agit pour les nouveaux responsables de mettre fin au monnayage organisé autour de la délivrance des attestations de virement irrévocable (Avi) dans un délai de 100 jours. Mais la lutte contre la corruption est un combat permanent.

Désormais, l’Avi, ce document qui fait partie des pièces à fournir pour obtenir un crédit bancaire, sera délivré dans un délai de 72 heures, à compter de la date du dépôt de la demande à la direction des ressources humaines. Dans son discours de circonstance, le directeur général de la Crtv a souligné sur un ton ferme qu’il sera « Sans pitié contre ceux qui ont transformé leur bureau en guichet. »

Pour Charles Ndongo, « Il était temps de dire non à la corruption. »  Il s’agit en effet d’une phase de test qui va tendre vers un défi général à relever. Car le mal est ancré dans les habitudes de certains responsables de l’Office depuis de nombreuses années. « Achat de recrutement, de missions » ou encore « détournements des frais de production, le phénomène du Gombo », le chapelet d’actes de corruption est long à égrainer.

D’où l’exhortation du président de la Commission nationale anti-corruption Dieudonné Massi Gams qui prenait part à cette cérémonie d’installation des membres de la cellule anti-corruption de la Crtv, à faire preuve de beaucoup de courage, face aux railleries et autres attaques déstabilisatrices, venant des collègues, membres de famille ou amis.

La nouvelle équipe est consciente du challenge qui l’attend. Pr. Nadine Machikou a indiqué que les priorités dans un premier temps seront orientées vers une campagne de communication et de prévention et la seconde phase consistera à dénoncer les cas suspects de coruption et au besoin à les sanctionner. Les membres de la cellule sont désormais attendus sur le terrain des résultats.

Source : © CRTV

Par Dieudonné Zra

  • A quoi ça sert.dans un pays où la corruption est genetique

    • Génétique, non. Institutionnalisée, OUI ,😰😰😰

    • Mm Nyobe la difference est bien mince

    • Mohamed Ibrahim qui sait ? Un jour, le pays pourra trouver des Dirigeants qui brisent et anéantissent cette horrible institution, car si elle est dans nos gènes, il n’y a aucun espoir de développement.. Et moi je suis dans l’espoir d’un changement pour le développement de ce pays et le mieux -être de tous 🙏🏼

    • Qui sait et que Dieu vous donne raison

  • chacun positionne ses pions on. a faire comment

  • Il vont changer quoi? Ah !!!

  • BETISE.com

  • Les personnes qui sont installé grâce a la corruption pour lutter contre la corruption.de qui ce moque t’on ???

  • on crée des nouveaux ckeck-point ou l on va encore plus développer la corruption.ces histoires n ont jamais marché .

  • C’est du deja vu ca…