Cameroun – Présidentielle 2018 : les militants RDPC du Wouri supplient aussi Paul Biya

Paul Biya, Président National du RDPC | Photo d'archives
Paul Biya, Président National du RDPC | Photo d’archives

Ils sont allés hier déposer une motion de soutien dans les services du gouverneur du Littoral. Pour appeler aussi la candidature de leur champion. Série.

L’après-midi du mardi 26 janvier 2016 était toute particulière. Une particularité qui découle de la présence dans les services du Gouverneur de la région du Littoral, des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Arborant le pagne du parti au pouvoir, femmes et hommes ont manifesté leur joie et leur souhait à l’idée de revoir à la Présidentielle 2018 leur président national non seulement en tant que candidat mais aussi et surtout vainqueur des élections. Sous l’impulsion du sénateur Thomas Tobbo Eyoum, membre du bureau politique et coordonnateur des activités du Rdpc dans le Wouri, des compatriotes ont réitéré leur détermination de voir le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya de nouveau aux rênes de la Nation en 2018. D’après Georges Yebkal, Secrétaire général de l’Ojrdpc (Organisation des jeunes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais) section Wouri VI : « notre présence ce jour (Ndlr : 26 janvier) dans les services du gouverneur du Littoral dénote de notre attachement à la nation camerounaise et surtout de notre soutien au Président de la République qui vient d’ailleurs de témoigner de son amour pour son peuple via la hausse des allocations familiales. Nous lui avons adressé une motion de soutien ».

De l’avis des militants, Thomas Tobbo Eyoum a exprimé son souhait en ces termes : « réaffirmons notre soutien à Paul Biya nous». L’homme politique », a-t-on été informé, a de tout temps soutenu que le parti au pouvoir est le parti dominant au pays. « Les grandes décisions qui seront prises concernent tout le monde. Je pense notamment à l’élection du président national qui est notre candidat naturel. Il y aura certainement lieu de réajuster quelques-unes de nos structures, compte tenu de la situation de certains de nos camarades, aussi bien du bureau politique que du comité central. Je pense également que les textes de base seront retouchés en vue de rendre le parti beaucoup plus dynamique. En amont, nous allons assister à une refondation de notre parti, afin que le RDPC en sorte revigoré pour continuer de servir les populations », a laissé entendre ses collaborateurs.

Notons que la tradition est respectée. A chaque approche de l’élection présidentielle au Cameroun, des groupes politico ethniques proches du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) au pouvoir à Yaoundé et dans l’ensemble du territoire national, ont toujours exploité les motions de soutien pour soit demander au président de la République, et président national du Rdpc, d’anticiper l’organisation de l’élection présidentielle, soit de l’organiser, est surtout de se représenter. Tous les prétextes sont bons. Et pourtant, pour l’heure, le pays souffre des attentats continus à l’Extrême-Nord.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Linda Mbiapa, stg