Cameroun : un président de section RDPC aux arrêts à Bamenda

Un président de section RDPC aux arrêts à Bamenda  | Illustration/DR
Un président de section RDPC aux arrêts à Bamenda | Illustration/DR

C’est un rapport de la Conac qui a fait interpeller depuis le 10 août 2016 le président de la section Rdpc de Ngie dans la Momo.

Ubango Helly propriétaire de UB Relax Company Ltd, une agence dit-on qui fait dans le transport et autres, séjourne depuis le jour de son interpellation dans les geôles de la police judiciaire de Bamenda. Depuis son interpellation, on a vu les élites, les chefs traditionnelles et même les sénateurs défiler à la Police judiciaire de Bamenda, pour lui  rendre visite ou pour plaider pour sa libération à en croire nos sources.  Pour l’instant La Nouvelle Expression n’a pas encore tous les détails de cette autre affaire, mais tout porte à croire qu’il s’agit d’une interpellation qui fera tomber beaucoup d’autres gros calibres surtout au ministère des finances.

De sources concordantes, Ubango Helly, président de section Rdpc  de Ngie serait impliqué dans un vaste réseau de corruption depuis pratiquement 15 ans. Dans les œuvres qui ont conduit à son interpellation suite à un dossier bien fourni émis par la Conac,  Ubango Helly est accusé d’alimenter un réseau qui permet à certains fonctionnaires de l’Etat, de percevoir jusque 12 mois d’avance sur salaire alors que c’est interdit. Pour faire cette opération qui, à coup sur, implique certains au ministère des finances, «Ubango Helly prend seulement trois jours, et il est rémunérer  jusqu’à 50% selon le montant perçus par les nécessiteux», révèle notre source. L’autre fait concerne les pensions décès,  retraite et autres. Ici, la société que détient Ubango Helly, permet aux individus de percevoir ces pensions en trois jours seulement, et il est payé «jusqu’à 70% du montant perçus» ajoute une autre source policière. Cette façon de faire, le président de section du Rdpc de Ngie jusqu’à ce jour, 16 août 2016, en détention a la police judiciaire de Bamenda,  date de près de 15 ans déjà.

Rappelons qu’Ubango Helly est le secrétaire général du cercle des amis du président Biya. Enseignant de profession, son salaire a été suspendu à l’époque du gouverneur Abakar Ahamat, parce qu’il n’était jamais en classe pour dispenser les cours. Chose curieuse, la même année, il a obtenu une retraite anticipée.  Son appartenance à ce groupe disait-il  dans les colonnes du journal «The Vanguard», est de donner une autre impulsion au Rdpc. Il disait que «ce n’est pas  pour échapper aux impôts, mais qu’il est un contribuable régulier pour sa  société de transport». Ce dernier a toujours voulu être  le candidat Rdpc à la députation dans sa zone. Il disait en tant que homme d’affaire «que le secret de sa réussite est la détermination.

La Conac fait paniquer le Nord-ouest

Il s’agit là, si les faits sont avérés, du deuxième grand coup de  la Commission nationale anti-corruption (Conac) dans la région du nord-ouest en l’espace de deux mois. Le premier fut, toujours sur l’initiative de la Conac, l’interpellation et par la suite la détention a la prison centrale de Kodengui de l’ex délégué régional des transports du Nord-ouest et de son secrétaire. Louis Roger Doumana délégué régional et Manboh Nathalie Nsoh secrétaire à la dite délégation sont accusé de «détournement de plus de 150 millions Fcfa» et «flagrant délit». L’autre action de la Conac dans la Région, concerne une note qui demande aux victimes d’un certain Ramaux Benoit, de déposer une plainte dans les locaux d’un commissariat ou de la gendarmerie. Pour ce qui est de l’affaire du président de section Rdpc actuellement en garde à vue à la police judicaire,  beaucoup reste encore à savoir dans cette affaire. Let’s wait and see…

Source : © La Nouvelle Expression

Par Fréderic Takang

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz