Cameroun – : Près de 4000 réfugiés se font identifier au biométrique à Douala

Des réfugiés de Douala en quête d'identité | © CAMERPOST/LM
Des réfugiés de Douala en quête d’identité | © CAMERPOST/LM

L’opération de vérification et enrôlement biométrique des réfugiés a démarré ce lundi 18 janvier et s’achève le 3 février 2016. Elle concerne toutes les personnes sous mandat de l’UnHcr qui sont déjà enregistrées dans les bases de données de l’UnHcr au Cameroun

Avoir une idée fixe du nombre de réfugiés au Cameroun, assurer leur sécurité ainsi que celle des nationaux, aider les forces de sécurité dans la lutte contre le terrorisme, tels sont les objectifs de l’opération de vérification et enrôlement biométrique des réfugiés. Ils étaient plus d’une centaine à se faire identifier lundi le 18 janvier 2016 à Bonanjo-Douala. Une initiative du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UnHcr) et la Croix-Rouge Camerounaise (Crc). « Etant de plus en plus nombreux au Cameroun et compte tenu du contexte sécuritaire actuel, un système d’identification fiable était nécessaire, d’où cette identification biométrique des réfugiés installés au Cameroun », font savoir les organisateurs à CAMERPOST.

L’opération en question permet de stocker les empreintes digitales, les données d’identification par l’iris et des photographies. Donnant ainsi l’opportunité de disposer des données actualisées susceptibles de faciliter l’accès des réfugiés à l’assistance et d’assurer leur protection. Notons que cette activité a débuté le 15 décembre 2015 par la ville de Yaoundé. Elle est planifiée pour une durée d’un an. Douala est la 2ème zone concernée. « D’autres sites suivront à savoir le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, l’Est, l’Adamaoua et l’Extrême-Nord. Pour ce qui est particulièrement de Douala, le bureau Hcr apporte assistance à près de 1174 réfugiés et 3000 demandeurs d’asile, soit un total d’environ 4174 personnes issues d’une vingtaine de nationalités », a précisé le Hcr interrogé par CAMERPOST.

Quant à la Croix-Rouge Camerounaise, elle a toujours travaillé aux côtés du Hcr pour venir en aide aux réfugiés. Elle s’occupe de l’accueil et de l’orientation des réfugiés à leur arrivée. Elle participe à la construction des abris provisoires, la construction des vivres et dans le rétablissement des liens familiaux. Concernant l’identification biométrique des réfugiés, le Crc s’occupe de l’aménagement des sites, la mobilisation des réfugiés pour certains sites.

L’opération de vérification concerne toutes les personnes sous mandat de l’UnHcr qui sont déjà enregistrées dans les bases de données de l’UnHcr au Cameroun. La vérification est individuelle et c’est un élément de l’enregistrement continu qui consiste à vérifier, mettre à jour et compléter les données individuelles de chaque réfugié et autre personne vivant au Cameroun qui relève du mandat de l’UnHcr. A la fin de la journée, chaque réfugié rentre avec sa carte.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa