Cameroun : Préparation d’un nouveau programme économique triennal

Louis Paul Motaze, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) | © SPM
Louis Paul Motaze, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) | © SPM

Le Cameroun élabore un nouveau programme économique avec comme fait marquant une redéfinition des orientations politiques, a révélé jeudi à Yaoundé le ministre camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze.

“Mon département ministériel est en train de mettre la dernière main sur le Programme économique pour les trois prochaines années, qui redit avec plus de vigueur la place du secteur privé dans la stratégie de croissance de notre pays”, a déclaré M. Motaze.

Cette déclaration a été faite à l’occasion de l’ouverture à Yaoundé du bureau régional pour l’Afrique centrale de la Banque européenne d’investissement (BEI), le cinquième en Afrique subsaharienne après ceux de Nairobi (Kenya), Pretoria (Afrique du Sud), Dakar (Sénégal) et Addis-Abeba (Ethiopie).

“Nous comptons mieux redéfinir les différentes filières porteuses de croissance, en plus des sollicitations habituelles qui sont les nôtres, pour rechercher auprès de votre auguste institution, les niches de financement appropriées”, a ajouté le ministre.

Fin 2014, le président camerounais Paul Biya a annoncé le lancement d’un Programme d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance, d’une valeur de 925 milliards de francs CFA (environ 1,850 milliard de dollars américains).

Dans le cadre de ce programme, le gouvernement a signé des accords de financement avec plusieurs institutions financières internationales, mais ses résultats ne se font pas beaucoup ressentir par les populations camerounaises.

En 2009, sous l’impulsion de M. Motaze, le gouvernement camerounais a adopté un Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE).

Dans cet outil, il était question d’une ambition d’asseoir les bases d’une politique économique permettant de faire accéder le Cameroun au statut de pays émergent à l’horizon, en dopant la croissance du produit intérieur brut (PIB) pour la porter à une moyenne annuelle de 5,5% au cours de la période 2010-2020.

Sept ans après, les résultats de cet important programme se révèlent mitigés. Car, si le Cameroun peut aujourd’hui s’enorgueillir de réaliser une croissance économique d’environ 6%, force est constater que peu d’améliorations sont enregistrées dans l’objectif de booster ses filières porteuses de cette croissance.

Lire la suite à © XINHUA >>

  • Laissez nous avec tout ce blabla. Tous ces programmes ne servent à rien si oui à enrichir ceux qui l’on conçu

  • Changer de music nous sommes fatigué les programmes et les plans du cammeroun c’est pour vous maître du cameroun..