Cameroun : Première sortie des nouveaux dirigeants de Camrail

Cameroun : Première sortie des nouveaux dirigeants de Camrail

Jean Pierre Morel, directeur général, Aboubakar Abbo, président du conseil d’administration, Michel Ossock et Gilbert Nkana Pondy tous deux directeurs généraux adjoints, sans oublier Eric Melet, directeur général de Bolloré Railways, étaient à Eseka le 20 juin 2017. Aux côtés d’Aboubakar Iyawa, Préfet du département du Nyong-et-Kelle, ils ont été tour à tour à l’hôpital de district de Deïdo, puis au lieu du drame ferroviaire d’Eseka à 600 mètres de la gare. Le but de leur descente avec CAMERPOST.

Les défis qui attendent cette nouvelle équipe

« Nous avons tous vécu le drame d’Eseka dans nos chairs. Nous en sommes tous des victimes. Nous avons visité les lieux avec beaucoup d’émotion. Par ce déplacement, nous avons voulu donner un sens à nos diverses responsabilités. Le Président nous a prescrit des mesures fortes pour gérer l’après-crise. Nos responsabilités sont donc importantes, sensibles et délicates », a lancé le président du Conseil d’administration.

Tout en rassurant les riverains représentés par les élites du peuple Bassa, Aboubakar Abbo a rappelé qu’un défi majeur attend la nouvelle équipe dirigeante de Camrail. Notamment « celui qui consiste en la sécurisation des passagers à l’avenir, la sécurisation du réseau ferroviaire, du système en général et bien sûr la reprise des activités de Camrail. Beaucoup d’efforts sont déjà faits par le Gouvernement pour remettre le train sur les rails. Bientôt, dans les mois à venir, nous allons commencer à ressentir l’effet des mesures prises par le Président. Et pour que vie reprenne sur notre chemin de fer ».

Les questions des indemnisations des victimes et d’acquisition du nouveau matériel ont aussi été relevées par le Pca qui réconforte : « tous ces problèmes  trouveront des solutions. Je remercie tout le préfet et son staff, toutes les autorités administratives et élites, leurs Majestés pour tout ce qui a été fait en vue de porter secours aux blessés. Pour les défunts, nous prions pour le repos de leurs âmes ».

590 personnes déjà indemnisées après le drame d’Eseka

Au sujet des indemnisations, il a été révélé qu’en dehors des actes de démissions et de nominations, le top management de Camrail affirme avoir fait le suivi des actions en cours dans le cadre de la gestion de l’accident ferroviaire d’Eséka. « A date, il apparaît que 50% des dossiers ouverts par des familles des personnes décédées ont donné lieu à la finalisation d’un accord d’indemnisation, tandis que 75 voyageurs blessés ont reçu, soit des indemnisations définitives, soit des avances de fonds, dans l’attente des documents administratifs finaux. S’agissant des biens matériels, 590 personnes ont reçu des indemnisations totales ou partielles », apprend-t-on.

Les nouveaux responsables de Camrail ont été désignés à l’issue d’une session ordinaire du Conseil d’administration de l’entreprise tenue il y a peu à Yaoundé. Ils remplacent Didier Vandenbon (ex Dg) et Hamadou Sali (ex-Pca) qui ont déposé leur démission.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite